Taxe d'habitation : le compte n'est pas bon partout

Certains maires ont décidé d'augmenter la taxe d'habitation de leurs administrés, parfois à leur plus grande surprise.

France 2

Mauvaise surprise pour Thierry et Nadine Morel. En consultant sur leur ordinateur le montant à verser pour la taxe d'habitation, ils'attendaient à une baisse de 304 €, mais il est écrit que leur collectivité locale a augmenté son taux et que leur gain est finalement diminué de 40 €. Le gouvernement a ainsi publié la liste des collectivités qui ont augmenté leur taxe d'habitation : 6027 communes ont vu leur nom dévoilé.

Les maires estiment parfois ne pas avoir le choix

Les élus concernés se sentent pointés du doigt. Pour l'Association des maires de France (AMF), le gouvernement va trop loin. Le Premier ministre répond que les maires qui choisissent d'augmenter leurs taxes ne doivent pas se cacher. En Isère, la commune de Sassenage a augmenté son taux de 12%. L'État a pourtant assuré, à l'euro près, la baisse de la taxe d'habitation, mais le maire Christian Coigné estime ne pas avoir eu le choix. La taxe d'habitation a de nouveau tendu les relations entre l'État et les collectivités locales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Si 24 250 communes ont conservé en 2018 le même taux d\'imposition qu\'en 2017, 5 680 l\'ont augmenté en 2018, ce qui peut expliquer la hausse de la taxe d\'habitation pour certains contribuables. 
Si 24 250 communes ont conservé en 2018 le même taux d'imposition qu'en 2017, 5 680 l'ont augmenté en 2018, ce qui peut expliquer la hausse de la taxe d'habitation pour certains contribuables.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)