Cet article date de plus de deux ans.

Réformes : les syndicats reçus à Matignon

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Réformes : les syndicats reçus à Matignon
Article rédigé par
France Télévisions

C'est la rentrée. Le Premier ministre poursuit ses rendez-vous avec les syndicats. En jeu : les négociations sur l'assurance chômage ainsi que la refonte du système de santé au travail.

Ils pensaient avoir marqué des points fin juillet après un long printemps de grève. Le président leur avait promis davantage d'écoute, de dialogue, mais mercredi 29 août, à l'heure où ils faisaient leur rentrée à Matignon, Emmanuel Macron depuis Copenhague (Danemark) a lancé : "Le Gaulois, réfractaire aux changements". Une expression qui a du mal à passer du côté des syndicats. "On n'est pas réfractaires aux changements, mais on est réfractaire quand on nous impose des choses. La non-revalorisation des pensions des retraités, on l'a en travers de la gorge", explique au micro de France 2 Philippe Louis, président de la CFTC.

"Rien n'a changé"

Au programme des discussions : les retraites, les indemnités en cas d'arrêt maladie, la réforme de l'assurance chômage à boucler d'ici la fin janvier, et le gouvernement veut en finir avec la possibilité de cumuler petits salaires et allocations. "Rien n'a changé. On nous convoque pour nous expliquer ce qu'on va faire cette année. Vous êtes d'accord ou vous n'êtes pas d'accord, de toute façon, on fera ce qu'on voudra", déplore Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT. Pas de concertation, mais des attaques contre les derniers de cordée, les plus démunis, résume Force ouvrière, qui sera reçu à son tour jeudi 30 août.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Gouvernement d'Edouard Philippe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.