Les Républicains : des exclusions en marche ?

Le parti LR est tiraillé entre sa droite et sa gauche. Dans l'œil du cyclone, ce sont bien les Républicains ralliés à Emmanuel Macron qui devraient être exclus très prochainement, à l'issue d'un bureau politique.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est un nouveau bueau politique très tendu qui s'est tenu mardi 24 octobre au soir, au siège des Républicains. Énième épisode d'un feuilleton qui empoisonne le parti depuis des semaines. D'un côté, le sort des députés et ministres ralliés à Emmanuel Macron. Le Premier ministre, Édouard Philippe, le ministre Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu et les députés dits "constructifs", Thierry Solère et Franck Riester.

Ligne de fracture

De l'autre, le cas du mouvement Sens commun, émanation de la Manif pour tous, et associé aux Républicains. Son président Christophe Billan, après avoir proposé une plateforme commune avec Marion Maréchal Le Pen, fait un parallèle entre chrétienté et nationalité française. Aucune sanction n'est envisagée après ses propos. Inadmissible pour les députés LR pro-Macron, menacés, eux, d'exclusion. Au sein de la droite, la situation des macronistes n'a que trop duré. Et les cadres réclament leur exclusion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Quatre candidats, Laurent Wauquiez, Maël de Calan, Florence Portelli et Danielle Fasquelle, sont en lice pour la présidence du parti Les Républicains.
Quatre candidats, Laurent Wauquiez, Maël de Calan, Florence Portelli et Danielle Fasquelle, sont en lice pour la présidence du parti Les Républicains. (BERTRAND GUAY / AFP)