INFO FRANCE INTER. Le plan d'action pour les Ehpad promet la création de 20 000 postes sur trois ans

Selon les informations de France Inter, le plan d'action pour les Ehpad, présenté le 30 mai par le ministère de la Santé, prévoit un poste d'infirmière de nuit dans chaque établissement.

Manifestation des personnels des Ehpad, le 30 janvier 2018, à Quimper (Finistère).
Manifestation des personnels des Ehpad, le 30 janvier 2018, à Quimper (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)

Quelques semaines après les importants mouvements de grève dans ce secteur, qui emploie près de 500 000 personnes en France, Agnès Buzyn est attendue au tournant. À la veille de sa présentation de son plan d'action pour les établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad), France Inter en dévoile les grandes lignes, mardi 29 mai. 

Une infirmière de nuit dans chaque établissement

Le plan prévoit la présence, dans chaque Ehpad, d'une infirmière de nuit, des effectifs supplémentaires et davantage de mutualisation des moyens, afin de ne plus engorger les urgences à la moindre alerte nocturne.

Autre priorité de ce plan : le développement de la télémédecine, afin de permettre la prescription, à distance, d'actes qui n'étaient pas pris en charge jusqu'à maintenant par la Sécurité sociale.

Création de 20 000 postes sur trois ans

Le budget dédié aux soins va aussi être augmenté plus rapidement que prévu. Au total, 430 millions d'euros seront injectés en trois ans, au lieu de sept, ce qui correspond à la création de 20 000 postes supplémentaires, en équivalent temps plein.

Des moyens sans doute encore insuffisants pour arriver à un soignant pour un résident, comme c'est le cas dans certains pays scandinaves.

La question d'un deuxième jour de solidarité pour financer le modèle social d'une France vieillissante n'est pas abordée dans ce plan. La ministre Agnès Buzyn se donne un an pour trancher sur ce point.