Éducation nationale : la suppression de 1800 postes annoncée

L’Éducation nationale va devoir se serrer la ceinture. Malgré une augmentation à venir du budget, le ministre Jean-Michel Blanquer a annoncé des suppressions de postes conséquentes.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Dans un climat de restriction budgétaire, l’Éducation nationale aussi est mise à contribution. Jean-Michel Blanquer annonce en effet la suppression de 1800 postes l’an prochain. Seuls le second degré et les services administratifs seront touchés selon lui. Afin de compenser cette baisse d’effectifs, il promet des heures supplémentaires aux enseignants.

“Nous maintenons totalement les taux d’encadrement dans le second degré, puisqu’avec cet argent nous créons aussi plus d’heures supplémentaires, a expliqué le ministre de l’Éducation nationale au micro de France Inter le lundi 17 septembre dans la matinée. Je pense que nous allons réussir déjà, ne serait-ce que pour un professeur débutant, à avoir 1000 euros de plus sur une année, en début de carrière.”

Les syndicats inquiets

Le gouvernement annonce également une augmentation du budget de l’Éducation nationale de 850 millions d’euros supplémentaires en 2019. Cette hausse de 1,7% ne suffit pas à rassurer les syndicats. Ils s’inquiètent de l’augmentation du nombre d’élèves au collège et au lycée et des classes de plus en plus surchargées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à la sortie du Conseil des ministres, le 31 août 2018, à Paris. 
Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, à la sortie du Conseil des ministres, le 31 août 2018, à Paris.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)