Remaniement : Benjamin Griveaux assume que l'exécutif "prenne le temps de choisir les bonnes personnes"

Le porte-parole du gouvernement a réfuté l'idée selon laquelle le parti majoritaire manquerait de personnel politique suffisamment expérimenté pour entrer au gouvernement.

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a "assumé", dimanche 7 octobre sur franceinfo et France Inter et que l'exécutif "prenne le temps de choisir les bonnes personnes", pour remplacer l'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui a démissionné mardi 2 octobre dans des conditions rocambolesques.

"J'assume totalement ce temps long parce que nommer un ministre de l'Intérieur, ce n'est pas une petite fonction dans l'appareil d'Etat, et donc, on est légitime à prendre le temps de choisir les bonnes personnes", a expliqué Benjamin Griveaux.

Depuis le premier jour, dans ce gouvernement, on choisit des gens compétents, pas parce qu'ils ont telle ou telle étiquette politique, pas parce qu'ils vous ont soutenu à un congrès obscur il y a 15 ou 20 ans ou parce qu'ils seraient vos inféodés.

Benjamin Griveaux

Questions politiques

Le porte-parole du gouvernement développe : "On prend des gens compétents et donc on prend aussi des gens qui sont issus de la société civile. Ca nécessite un examen de la haute autorité pour la transparence de la vie publique."

Il a réfuté l'idée selon laquelle le parti majoritaire manquerait de personnel politique suffisamment expérimenté pour entrer au gouvernement, une critique émise par l'opposition de droite et de gauche ces derniers jours.

"Quand je regarde l'état dans lequel on a récupéré le pays avec des professionnels de la politique qui l'ont dirigé depuis trente ans, je préfère qu'on ait parfois des experts et qu'on prenne le temps. On assume !", a affirmé Benjamin Griveaux.

Benjamin Griveaux, invité de Questions politiques France Inter/franceinfo le 7 octobre 2018.
Benjamin Griveaux, invité de Questions politiques France Inter/franceinfo le 7 octobre 2018. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)