CSG : le geste du gouvernement

Le Premier ministre s'engage à revoir la hausse de la CSG pour 100 000 retraités parmi les plus modestes : ceux qui, en couple, gagnent moins de 1 800 euros mensuels. Le dispositif ne sera rectifié que l'an prochain.

FRANCE 2

Des retraités dans la rue et une colère qui ne retombe pas. Cinq jours après les manifestations, le Premier ministre fait des concessions : il n'y aura pas de hausse de la CSG pour certains retraités modestes qui étaient jusque-là touchés par la réforme. Concrètement, cette hausse de la CSG concerne les ménages qui touchent un revenu supérieur à 1 200 euros par mois pour une personne seule, et 1 830 euros pour un couple.

Une réforme pour 2019

Problème : en déclarant leurs revenus à deux, certains couples se retrouvent au-dessus du seuil et subissent donc la hausse de la CSG alors qu'individuellement, ils ne seraient pas concernés. Le gouvernement promet donc d'effacer la note pour les personnes concernées. Un premier recul, selon certains syndicalistes, mais qui reste insuffisant. Les retraités concernés devraient profiter de la réforme en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Edouard Philippe à Paris, le 18 mars 2018.
Edouard Philippe à Paris, le 18 mars 2018. (FRANCOIS PAULETTO / CROWDSPARK / AFP)