Cet article date de plus de deux ans.

Gers : le président du département Philippe Martin démissionne après sa condamnation pour détournement de fonds publics

Philippe Martin avait rémunéré son ex-épouse en tant qu'assistante parlementaire entre 2002 et 2013 alors qu'il s'agissait d'un emploi fictif.

Article rédigé par France Info - Avec France Bleu Occitanie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Philippe Martin, le président (PS) du département du Gers, le 5 janvier 2017. (REMY GABALDA / AFP)

Le président du département du Gers Philippe Martin, condamné mardi 4 janvier pour détournement de fonds publics, annonce qu’il démissionne de la tête du département, rapporte France Bleu Occitanie, jeudi. Il a été condamné à deux ans de prison avec sursis.

L’ancien ministre de la Transition écologique de François Hollande (2013-2014) était à la tête du département du Gers depuis 2014. Il a adressé sa lettre de démission à Céline Salles, la première vice-Présidente du Conseil départemental, comme le veut la procédure. Dans ce courrier, Philippe Martin évoque "un mélange de tristesse, de fierté et de confiance". Son départ intervient, dit-il, "dans des circonstances particulières qui laissent un goût amer".

Condamné pour un emploi fictif

Philippe Martin a été reconnu coupable de détournement de fonds public pour avoir rémunéré son ex-épouse en tant qu'assistante parlementaire entre 2002 et 2013 alors qu'il s'agissait d'un emploi fictif. L'ex-député du Gers devra rembourser les 238 000 perçus par son épouse lorsqu'il siégeait à l'Assemblée nationale. Le couple a été déclaré inéligible pour trois ans. Philippe Martin devra également payer 70 000 d'amende, son ex-femme 30 000 euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.