Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Nicolas Dupont-Aignan refuse (pour l'instant) de faire liste commune avec Marine Le Pen aux élections européennes

La présidente du Rassemblement national avait proposé jeudi au leader de Debout la France de s'allier en vue des européennes. Ce dernier lui a répondu qu'il préférait se pencher sur le fond et non sur "la cuisine politicienne".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Dupont-Aignan sur le plateau de "Dimanche en politique", l'émission dominicale de France 3, le 3 juin 2018. (FRANCE 3)

Nicolas Dupont-Aignan gagne du temps. Sans refuser à terme une nouvelle alliance avec le Rassemblement national (le nouveau nom du Front national) pour les élections européennes, le président de Debout la France n'a pas donné suite pour l'instant à la lettre ouverte de Marine Le Pen qui lui propose de faire liste commune. "Sa proposition n'est pas à la hauteur de l'enjeu. (...) C'est une question de cuisine politicienne qui ne m'intéresse pas", a détaillé le député de l'Essonne, dimanche 3 juin, dans l'émission "Dimanche en politique" sur France 3.

"Unissons-nous tous ensemble" : Dupont-Aignan compte envoyer son projet pour les européennes à Wauquiez et Le Pen

Le président de Debout la France a d'abord regretté la forme prise par la démarche de Marine Le Pen : "J'aurais aimé qu'elle vienne m'en parler." Il a ensuite expliqué que son refus était motivé par des questions de fond. Il souhaite, dit-il, travailler sur un projet avant de le soumettre à ses potentiels alliés de droite, c'est-à-dire Marine Le Pen mais aussi Laurent Wauquiez :

Une fois que ce projet sérieux sera élaboré, je l'enverrai à tous les responsables politiques qui disent combattre Monsieur Macron.

Nicolas Dupont-Aignan

sur France 3

Invité du "Grand Jury" sur RTL, LCI et Le Figaro, Marine Le Pen a commenté le refus provisoire de son ancien allié du second tour de la présidentielle : "Ce n'est pas très grave. Nous rassemblerons avec des gens de l'ancienne droite ou gauche. (...) Nous sommes face à une recomposition du paysage politique."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rassemblement national - RN

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.