Présidentielle : "Aujourd'hui je reste avec Marine Le Pen", affirme Thierry Mariani, même s'il a "beaucoup d'estime pour Eric Zemmour"

Publié
Article rédigé par
Radio France

Selon l'eurodéputé du Rassemblement national, Marine Le Pen est "la seule à pouvoir gagner". Il la soutiendra "jusqu'à la présidentielle".

Après les ralliements de plusieurs cadres du RN à Eric Zemmour, et les propos de Marion Maréchal, tentée de rejoindre le candidat de Reconquête!, l'eurodéputé RN Thierry Mariani ne compte pas lui, pour l'instant, en faire autant. "Aujourd'hui je reste avec Marine Le Pen, parce que je pense que c'est la seule qui est en position de gagner dans les candidats qui défendent les idées nationales, a-t-il dit samedi sur franceinfo. Jusqu'à la présidentielle je soutiens Marine Le Pen parce que je veux gagner."

Dans le même temps, l'eurodéputé d'extrême droite assure qu'il a "beaucoup d'estime pour Eric Zemmour", car il "trouve qu'une partie de ses idées sont très bonnes". En revanche, ce qui le gêne dans l'attitude d'Eric Zemmour et de son équipe c'est qu'il a "l'impression qu'ils sont là pour bâtir le coup d'après. Moi ce qui m'intéresse ce n'est pas de construire le parti après les élections une fois que Macron sera réélu. Moi ce que je veux c'est que Macron soit battu." Thierry Mariani dit également qu'il "adore l'équipe d'Eric Zemmour, ils sont très habiles, j'ai des copains des deux côtés".

La défection de Marion Maréchal ne va pas "faire changer les choses"

Réagissant au potentiel soutien de Marion Maréchal à Eric Zemmour, Thierry Mariani ne parle pas de trahison même si "c'est violent et brutal parce que c'est familial". "Bien sûr que ce n'est pas une bonne nouvelle, ajoute-t-il, mais ça ne veut rien dire ces mots en politique. Chacun défend ses idées (...) Je ne suis pas persuadé que ça fasse changer les choses".

Enfin, concernant les départs chez Eric Zemmour des eurodéputés Gilbert Collard et Jérôme Rivière, leur collègue estime que "si je quittais le RN, le soutien de Marine Le Pen, je quitterai le parlement européen. Je les laisse avec leur conscience".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.