Nouvelle-Aquitaine : des élus RN portent plainte contre le président de la région pour une comparaison avec le nazisme

Dans une interview publiée jeudi, Alain Rousset avait déclaré au sujet des députés du Rassemblement national : "Ces gens d'extrême droite sont restés adeptes d'une race pure qui nous ramène au nazisme".

Article rédigé par
Avec France Bleu Périgord - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Alain Rousset (PS), présidnet de la région Nouvelle Aquitaine, en février 2019. (FRÉDÉRIC FLEUROT / FRANCE-BLEU GIRONDE)

Plusieurs élus du Rassemblement national en Nouvelle-Aquitaine portent plainte pour injure et diffamation contre le président PS de la région Alain Rousset, rapporte France Bleu Périgord. Ils reprochent à Alain Rousset ses propos tenus dans une interview, mardi 19 juillet, dans laquelle il comparait l'idéologie de Rassemblement National avec le nazisme.

Dans cet entretien accordé au site "Aqui.fr", Alain Rousset évoquait le travail au sein du Conseil régional avec les élus RN :  "Chaque session, nous avons droit à une charge d'une grande violence contre l'immigration, ce qui veut dire que ces gens d'extrême droite sont restés adeptes d'une race pure qui nous ramène au nazisme", indique Alain Rousset.

"C'est purement scandaleux"

"Ces propos sont inadmissibles, intolérables", c'est un dérapage", "il dépasse les bornes", a réagi Edwige Diaz, cheffe de file du RN dans la région Nouvelle-Aquitaine et députée de la Gironde, sur France Bleu Périgord. "Monsieur Rousset insulte les conseillers régionaux RN qui ont été élus démocratiquement mais il insulte aussi les 1 262 000 habitants de Nouvelle-Aquitaine qui ont voté pour Marine Le Pen à la présidentielle", a défendu l'élue. "Le nazisme est une chose abominable, condamnable que personne n'espère revoir un jour et faire l'amalgame entre les élus du RN et le nazisme c'est purement scandaleux", écrit également Edwige Diaz dans un communiqué.

Selon France Bleu Périgord, Edwige Diaz a porté plainte en compagnie de quatre autres élus RN, Caroline Colombier, députée de Charente, Annick Cousin, députée du Lot-et-Garonne et Damien Obrador, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rassemblement national - RN

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.