Le FN fait son entrée au Sénat avec Stéphane Ravier et David Rachline

Elus respectivement dans les Bouches-du-Rhône et dans le Var, ils deviennent les premiers sénateurs de l'histoire du Front national, annonce le parti d'extrême-droite.

Stéphane Ravier, maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille, lors d\'une conférence de presse dans la cité phocéenne, le 31 mars 2014.
Stéphane Ravier, maire des 13e et 14e arrondissements de Marseille, lors d'une conférence de presse dans la cité phocéenne, le 31 mars 2014. ( MAXPPP)

C'est une première dans l'histoire du Sénat. Le Front national compte deux sénateurs avec l'élection, dimanche 28 septembre, de Stéphane Ravier dans les Bouches-du-Rhône et de David Rachline dans le Var à l'issue des sénatoriales.

>> Suivez en direct les résultats des élections sénatoriales dans votre département par ici 

La présidente du FN, Marine Le Pen, a salué cette élection auprès de l'AFP. "Plus une seule assemblée en France n'est interdite au FN" s'est-elle félicitée, parlant d'une "poussée tout à fait spectaculaire" de son parti dans des élections "difficiles pour nous". "Nos voix ont été multipliées par 3, jusqu'à par 10" dans certains départements, a-t-elle annoncé.

David Rachline, plus jeune sénateur de l'histoire

Stéphane Ravier et David Rachline avaient déjà créé la surprise en mars, lors des élections municipales, en remportant respectivement les mairies du 7e secteur de Marseille et la ville de Fréjus (Var). En 2012, Stéphane Ravier s'était présenté à l'élection législative, où il avait été battu, de peu, au second tour, par la socialiste Sylvie Andrieux.

A 26 ans, David Rachline devient, lui, le plus jeune sénateur de l'histoire, et pour cause : jusqu'en 2011, il fallait être âgé d'au moins 30 ans pour appartenir à la chambre haute du Parlement. Une élection dans laquelle Marine Le Pen voit "un grand symbole pour un parti politique qui est représentant de la jeunesse française".

Dans les Bouches-du-Rhône, la victoire de Ravier n'a pas empéché Samia Ghali, la tête de liste PS, d'être élue, accompagnée de trois dissidents socialistes, dont Jean-Noël Guérini, et de trois sénateurs UMP dont le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin. Dans le Var, un socialiste et deux UMP, dont Hubert Falco, sont réélus.