Cet article date de plus de six ans.

L'élu FN qui s'était converti à l'islam démis de ses fonctions au sein du parti

Le conseiller municipal de Noisy-le-Grand avait été temporairement suspendu par le Front national, qui l'accusait de prosélytisme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maxence Buttey, l'élu FN converti à l'islam, pose devant la mairie de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis), le 24 octobre 2014. (SEBASTIEN THOMAS / MAXPPP)

Maxence Buttey, l'élu FN qui s'était converti à l'islam, a été démis de ses fonctions au sein du parti, selon Le Point. Le conseiller municipal de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis) a appris, le 5 décembre par e-mail, que sa fonction de responsable de circonscription lui a été retirée. L'information a été confirmée, mardi 9 décembre, par l'antenne locale du Front National, rapporte Le Figaro.

"On me sanctionne pour mes convictions religieuses"

Le jeune homme de 22 ans est convaincu d'avoir été radié à cause de sa conversion à l'islam. "Il y a, au sein du FN, beaucoup d'islamophobes", a-t-il affirmé dans les colonnes du Parisien. Maxence Buttey avait déjà été suspendu temporairement en octobre, après la diffusion d'une vidéo qualifiée de "prosélyte" par la direction du FN de Seine-Saint-Denis. Avant d'être réintégré par le bureau exécutif du parti, qui l'avait rappelé à ses devoirs.

"Depuis l'affaire de la vidéo, je n'ai rien dit, rien fait pour mettre en avant ma religion, a déclaré le conseiller municipal au Parisien. Je fais mon travail d'élu, j'arpente le terrain. Bref, on ne peut rien me reprocher. On me sanctionne donc bien pour mes convictions religieuses."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rassemblement national

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.