L'exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN "était inéluctable", affirme sa fille

La présidente du Front national reproche à son père de s'être "engagé avec obstination dans un processus de dénigrement du mouvement".

Jean-Marie et Marine Le Pen, le 17 mars 2007 à La Trinité-sur-Mer (Morbihan).
Jean-Marie et Marine Le Pen, le 17 mars 2007 à La Trinité-sur-Mer (Morbihan). (MARTIN BUREAU / AFP)

Une décision "inéluctable". Pour Marine Le Pen, l'exclusion de son père du Front national est la conséquence logique de l'attitude de défiance observée par Jean-Marie Le Pen depuis plusieurs mois à l'encontre de la direction du parti. Il "s'était engagé avec obstination dans un processus de dénigrement du mouvement, de contestation systématique d'une ligne politique qu'il avait pourtant soutenue. Il n'était pas possible de laisser la situation en l'état", déclare-t-elle dans une interview au Figaro magazine à paraître vendredi 28 août.

"Son comportement extrêmement hostile était devenu une entrave à la bonne marche du parti, explique-t-elle. Je reproche trop aux dirigeants français de ne pas diriger la France pour que le FN ne soit pas dirigé. Or, il l'est, et il faut que la ligne politique que je porte, soutenue par l'immense majorité des adhérents du Front, soit respectée par tout le monde."

Jean-Marie Le Pen pas le bienvenu à Marseille

Revenant sur les dernières déclarations de son père, Marine Le Pen estime qu'il s'est "lui-même mis en dehors du FN". "A partir du moment où un dirigeant considère que la candidate Marion Maréchal-Le Pen n'a pas les qualités pour être présidente de région en Paca, que la candidate Marine Le Pen n'a pas les qualités pour être présidente de la République, il devrait en tirer les conséquences !" réagit-elle.

Interrogée sur la possible venue à Marseille de Jean-Marie Le Pen les 5 et 6 septembre à l'occasion de l'université d'été du parti, la présidente du FN prévient : "Les travaux de l'université d'été sont réservés aux membres du parti. A partir du moment où il a été exclu, il ne peut pas y participer."