Des militantes féministes s'invitent au rassemblement du FN

Trois militantes du mouvement Femen ont perturbé le discours de Marine Le Pen ce 1er mai, place de l'Opéra à Paris, en apparaissant face à la foule, seins nus, sur le balcon d'une chambre d'hôtel.

France 3

C'est au moment où la présidente du Front national allait s'exprimer devant les sympathisants du parti réunis à Paris vendredi 1er mai que les Femen sont entrées en action. Sur le balcon d'une chambre d'hôtel, face à l'estrade, elles sont apparues seins nus avec fumigènes et banderoles contre le FN.

Sur celles-ci et sur leurs torses nus, elles avaient écrit l'inscription "Heil Le Pen". Elles ont également fustigé la foule avec des mégaphones, et imité le salut fasciste.

Des plaintes de part et d'autre

Quelques minutes plus tard, les membres du service d'ordre du parti sont apparus au balcon pour évacuer violemment les militantes. Le personnel de l'établissement aurait laissé entrer les hommes de la sécurité car il pensait qu'il s'agissait de policiers. Problème : la chambre d'hôtel est un lieu privé, où même la police n'a pas le droit d'intervenir sans autorisation. La direction a refusé de s'exprimer sur ces faits.

Agents de sécurité et militants ont ensuite été entendus par la police. Les Femen ont porté plainte pour violation de domicile et arrestation arbitraire contre le FN. Ce dernier a quant à lui saisi la justice pour violences volontaires et atteinte à la liberté de manifester.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des Femen interrompent le discours de Marine Le Pen en surgissant sur le balcon d\'un hôtel, place de l\'Opéra, à Paris, le 1er mai 2015.
Des Femen interrompent le discours de Marine Le Pen en surgissant sur le balcon d'un hôtel, place de l'Opéra, à Paris, le 1er mai 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)