Cet article date de plus de six ans.

Un conseiller municipal FN démissionne après des propos racistes

"Des comme toi, j'en ai tué plein pendant la guerre" d'Algérie, a lancé Jacques Gérard en pleine cérémonie du 8 mai 1945. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un élu d'opposition FN a menacé un conseiller municipal délégué lors des cérémonies du 8 mai 1945 à Tournan-en-Brie (Seine-et-Marne).

"Des comme toi, j'en ai tué plein la guerre." Jacques Gérard, élu d'opposition FN à Tournan-en-Brie (Seine-et-Marne), a ainsi qualifié un conseiller municipal délégué d'origine algérienne, pendant la cérémonie du 8 mai 1945, rapporte le site du Pays Briard, mercredi 14 mai.

A la suite de ces propos, Jacques Gérard, 80 ans, a "démissionné lundi en déposant une courte lettre en mairie invoquant les incidents lors de la cérémonie du 8 mai", rapporte le maire socialiste, Laurent Gautier.

"Il était très agressif"

Tout débute peu avant les commémorations, lorsque l'élu FN invective Madani Khaloua, le conseiller délégué à la jeunesse de la commune. "Il n'a pas le droit de porter l'écharpe [tricolore] ! Il n'a pas fait la guerre !" Le ton monte dans l'assistance. Mais Jacques Gérard refuse toujours de se taire. Et le frontiste de rappeler avec outrance son passé pendant la guerre d'Algérie. Le maire Laurent Garnier finit par intervenir pour rétablir le calme.

Contacté par le Lab d'Europe 1, le maire a annoncé son intention de porter plainte pour outrage. "Il était très agressif. Il montrait à tout le monde sa carte d’ancien combattant. Ça a brisé ma cérémonie. J’étais très triste."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.