Commission d'enquête sur les financements étrangers des partis : "Le parti Renaissance va devoir montrer patte blanche", affirme Julien Odoul, député RN

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le député accuse certains membres de la majorité de liens "ambigus" avec le Qatar et la Chine.  

"Nous demandons que la transparence soit totale pour tous les partis", a déclaré  samedi 24 septembre sur franceinfo Julien Odoul, député Rassemblement national de l'Yonne, membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Education. Le Rassemblement national, accusé par ses adversaires de la majorité de dépendre du pouvoir russe, a contre-attaqué ce vendredi en proposant une commission d'enquête à l'Assemblée sur les financements étrangers de tous les partis, avec dans son viseur Renaissance.

"La majorité se fait fort de jeter des critiques sans aucun fondement, d'attaquer les partis de l'opposition, notamment le Rassemblement national, sur des liens présumés avec la Russie. Alors oui, nous voulons la transparence, la transparence totale."

Julien Odoul, député RN de l'Yonne

à franceinfo

De nombreuses commissions d'enquête ont déjà eu lieu, notamment celle du Sénat. "Nous regardons les travaux qui sont faits par les uns et par les autres", poursuit Julien Odoul donnant en exemple, "le parquet financier qui s'est saisi de l'affaire General Electric". Les syndicats qui ont déposé plainte soupçonnent la multinationale d'avoir organisé un système pour envoyer plus de 500 millions d'euros vers des paradis fiscaux.

Le RN accuse la majorité de liens "ambigus" avec le Qatar 

Cette nouvelle commission d'enquête, réclamée par le RN, "permettra de montrer aux français les liens peut-être ambigus entre certains responsables politiques de la majorité et la dictature islamique du Qatar, entre certains responsables politiques de la majorité et Pékin, les liens extrêmement ambigus entre le parti présidentiel et des cabinets privés étrangers de conseil", a insisté Julien Odoul.

Le Rassemblement national a déjà fait l'objet d'attaques concernant, notamment, ces liens avec la Russie. "Il faut être très clair, ce n'est pas Marine Le Pen qui a accueilli Vladimir Poutine en grande pompe à Versailles en 2018, c'est Emmanuel Macron. Ce n'est pas Marine Le Pen qui a construit le gazoduc entre l'Allemagne et la Russie. Les liens entre l'Europe et la Russie ce n'est pas Marine Le Pen qui les a construits", a répondu Julien Odoul.

"Cette commission d'enquête permettra de faire la lumière sur tout. Le parti Renaissance va devoir montrer patte blanche et les Français verront", conclut le député. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.