Marine Le Pen : elle refuse la convocation chez les juges

Marine Le Pen a été convoquée par les juges dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs concernant ses assistants au Parlement européen. En direct de QG de Marine Le Pen à Paris, Lilya Melkonian nous en dit plus.

France 2

Quels éléments dispose-t-on sur la convocation de Marine Le Pen par la justice ? "Marine Le Pen est convoquée vendredi prochain [10 mars], en vue d'une éventuelle mise en examen pour abus de confiance. Elle a d'ores et déjà fait savoir qu'elle ne se rendrait pas à cette convocation avant la fin de la campagne présidentielle et législative", informe Lilya Melkonian, en direct du QG de Marine Le Pen à Paris.

Une immunité parlementaire

Marine Le Pen a envoyé une lettre aux magistrats estimant "que les conditions de légalité, de sérénité et de confiance n'étaient pas réunies" pour qu'elle soit entendue. "Je vous rappelle que dans cette affaire, Marine Le Pen bénéficie toujours d'une immunité parlementaire. Elle n'a donc aucune obligation d'aller s'expliquer devant les juges qui suspectent un système organisé d'emplois fictifs des cadres du Front national au sein du Parlement européen", rappelle la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, candidate du Front national à l\'Elysée, présente sa politique économique pendant une conférence de presse à Paris, le 2 mars 2017.
Marine Le Pen, candidate du Front national à l'Elysée, présente sa politique économique pendant une conférence de presse à Paris, le 2 mars 2017. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY)