À Fréjus, les sympathisants FN veulent le départ du président d'honneur

France 2 s'est rendu dans une ville dirigée par le Front national pour connaître l'avis des militants et sympathisants du parti, après que Marine Le Pen a interdit à son père de briguer la présidence de la région PACA.

FRANCE 2

S'il y a bien un endroit où le duel entre Jean-Marie Le Pen et sa fille Marine fait parler de lui, c'est à Fréjus (Var), ville dirigée par le FN depuis 2014. Et les sympathisants du parti se montrent clairement en opposition au fondateur du parti, dont les derniers dérapages lui ont valu l'interdiction par sa fille de briguer la présidence de la région PACA.

"Je trouve qu'il n'a plus sa place", commente une habitante au micro de France 2. "Il faut qu'il arrête de dire ces bêtises, ce n'est plus d'actualité, ça nuit au Front National", affirme un homme.

Marion Maréchal-Le Pen pour remplacer son grand-père ?

Stratégie du président d'honneur ou position personnelle, cette culture du dérapage passe mal auprès des pro-FN. "On a déjà du mal à se faire entendre, à se faire comprendre, il ne faut pas qu'il nous mette des bâtons dans les roues", exprime un Fréjusien.

Du côté du maire frontiste, David Rachline, l'exclusion de Jean-Marie Le Pen n'est pas envisagée, mais il ne serait pas contre la candidature de sa petite-fille, Marion, pour les futures régionales.

Le JT
Les autres sujets du JT
La présidente du Front national Marine Le Pen et l\'ancien leader d\'extrême droite son père Jean-Marie Le Pen assiste au congrès des jeunes du FN  le 7 septembre 2014, à Frejus (Var). 
La présidente du Front national Marine Le Pen et l'ancien leader d'extrême droite son père Jean-Marie Le Pen assiste au congrès des jeunes du FN  le 7 septembre 2014, à Frejus (Var).  (VALERY HACHE / AFP)