DIRECT. Marine Le Pen demande à son père de quitter la vie politique

La président du FN a fait cette annonce sur le plateau de TF1, jeudi soir, annonçant qu'une procédure disciplinaire avait été engagée par le parti contre son père.

Le président d\'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, lors d\'un meeting à Pontoise (Oise), le 24 mars 2015.
Le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen, lors d'un meeting à Pontoise (Oise), le 24 mars 2015. (FRANCOIS PAULETTO / CITIZENSIDE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen, va être convoqué en procédure disciplinaire par le bureau exécutif du parti, a annoncé sa fille, Marine Le Pen, sur le plateau du journal de 20h de TF1, jeudi 9 avril. La présidente du FN demande à son père de "faire preuve de sagesse, de tirer les conséquences du trouble qu'il a lui-même créé et peut-être arrêter ses responsabilités politiques."

"Marine Le Pen souhaite ma mort, elle ne doit pas compter sur ma collaboration." avait déclaré Jean-Marie Le Pen au sujet de sa fille, plus tôt sur RTL, alors que le parti est en pleine crise après un nouveau dérapage de son leader historique.

Jean-Marie Le Pen maintient sa candidature. Le président d'honneur du Front national a déjà fait savoir qu'il entendait se présenter aux régionales en Paca en décembre malgré l'opposition de Marine Le Pen.

Des sanctions possibles. Au-delà de la condamnation des propos de son père dans le journal RivarolMarine Le Pen a ouvert la porte à de possibles sanctions, en annonçant une réunion de l'instance frontiste suprême, le bureau exécutif pour "protéger au mieux les intérêts politiques du FN". La date de cette réunion n'est pas encore connue.

Un bureau politique le 17 avril. Il doit décider des investitures aux régionales. Le FN espère remporter la Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), y ayant réuni 1/3 des voix aux départementales de mars. La présidente du FN compte bien empêcher son père d'y mener son dernier combat électoral. Marion Maréchal-Le Pen pourrait se lancer dans la course. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LEPEN

23h57 : Lors d'un meeting dans l'Oise, Nicolas Sarkozy a commenté la crise que traverse le FN. Extrait de son discours.



23h14 : La crise entre Marine et Jean-Marie Le Pen n'est pas la première que connaît la famille. Le Figaro revient sur les grands conflits familiaux au sein du FN.

22h30 : L'émission Complément d'enquête vient de commencer. Au menu ce soir, zoom sur la famille Le Pen, à commencer par Marion Maréchal-Le Pen. C'est à suivre ici en direct.

21h12 : Les Le Pen jouent un jeu. Ange et démon. Ying et Yang. Plus Jean-Marie "dérape", plus Marine donne une image de respectabilité du FN, montré comme un parti non raciste, non homophone, non antisémite... Je suis affolé que tout le monde se laisse prendre au jeu des Le Pen !

21h11 : Magnifique manœuvre de dédiabolisation..... Jean-Marie Le Pen n'a jamais cessé de provoquer et les dirigeants du FN semblent, ô miracle, le découvrir aujourd'hui...

21h10 : La rupture consommée entre Marine et Jean-Marie Le Pen vous fait réagir dans les commentaires. Vous y voyez un jeu entre le père et la fille.

21h04 : "Depuis ce drame famililal, on ne sait pas si on doit en pleurer ou si on doit en rire."


Lors d'une réunion publique à Gouvieux (Oise), Nicolas Sarkozy ironise sur la crise au FN. "On se sent humiliés d'assister à un tel spectacle", indique-t-il.

20h44 : Invitée du JT de TF1, Marine Le Pen a invité son père à se retirer de la vie politique, en annonçant une procédure disciplinaire contre Jean-Marie Le Pen.




20h29 : "Je ressens du chagrin", indique Marine Le Pen après l'interview de son père dans Rivarol. Elle précise une nouvelle fois qu'elle s'opposera à la candidature de Jean-Marie Le Pen lors des régionales en région Paca. "Le bureau politique votera."

20h30 : "Je pense qu'il devrait faire preuve de sagesse, tirer les conséquences du trouble qu'il a lui-même créé et peut-être arrêter ses responsabilités politiques."

Sur TF1, Marine Le Pen demande à son père de se retirer de la vie politique.

20h19 : Marine Le Pen annonce sur TF1 avoir engagé une procédure disciplinaire contre son père, Jean-Marie Le Pen.

17h10 : Qui se cache derrière le site JeanMarieLePen2017.com ? La naissance de ce site a suffi pour que Le Point annonce (brièvement) la candidature du président d'honneur en 2017. Mais il n'en est rien, puisque son équipe de campagne a évoqué un "canular", comme nous vous l'expliquions ici. L'intéressé lui-même a tweeté le message suivant :

16h10 : La députée du Vaucluse se fait pour l'instant discrète au milieu de la querelle politico-familiale entre sa tante et son grand-père. Mais pour qui penche Marion Maréchal-Le Pen ?




BERTRAND LANGLOIS / AFP

14h24 : Alors que le président d'honneur du FN est sous la menace d'une exclusion, un site www.jeanmarielepen2017.com a vu le jour, signale le groupe d'observation L'Entente. Le nom de domaine a été déposé le 26 mars dernier. Mystère sur l'identité du créateur.

12h43 : "Si cette décision était prise, elle serait complètement folle parce que le prestige que je conserve assez naturellement au sein du Front national provoquera des remous considérables et, pour elle, une perte d'influence qu'elle ne mesure sans doute pas (...). Marine Le Pen souhaite ma mort, peut-être, c'est possible, mais elle ne doit pas compter sur ma collaboration."

Au micro de RTL, Jean-Marie Le Pen a commenté sa possible exclusion du Front national, dont il est aujourd'hui le président d'honneur.

12h28 : "Je n'ai jamais considéré le maréchal Pétain comme un traître", déclare Jean-Marie Le Pen dans Rivarol. Et, selon Bruno Gollnisch, eurodéputé FN, "plus aucun historien sérieux ne dit que Pétain était un traître". Ces déclarations méritent quelques rappels, à consulter sur notre blog Déjà vu.


11h09 : Jean-Marie Le Pen enfonce le clou contre sa fille : "Marine Le Pen souhaite ma mort, elle ne doit pas compter sur ma collaboration", dit-il à RTL.

11h00 : Selon BFMTV, Marine Le Pen va lancer une procédure d'exclusion contre son père lors d'un bureau exécutif réuni en urgence cet après-midi.

Deux membres de cette instance contactés par francetv info refusent cependant de confirmer cette information, parlant de "rumeurs délirantes". "La rumeur d'un bureau exécutif qui se déroulerait cet après-midi est totalement infondée", complète un communiqué officiel du parti.

08h40 : "Je le dis la mort dans l'âme : Jean-Marie Le Pen devrait démissionner du FN"

Alors que Marine Le Pen ne souhaite pas que son père soit tête de liste aux élections régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d'Azur, le numéro deux du Front national enfonce le clou ce matin, sur BFMTV. Hier, il affirmait sur Twitter que la "rupture politique avec Jean-Marie Le Pen était désormais totale et définitive" et que "des décisions seraient prises rapidement".

07h40 : Malgré la rupture avec sa fille, Jean-Marie Le Pen n'est pas sans soutien au FN. Invité ce matin de RMC, Bruno Gollnisch, candidat malheureux à la tête du parti face à Marine Le Pen en 2011, partage le point de vue du fondateur du Front national au sujet de Pétain.

Le député européen estime aussi que Jean-Marie Le Pen est "légitime" pour se présenter aux élections régionales de décembre.

07h08 : "A qui père gagne". Libération fait sa une sur la "rupture au FN". "En se débarrassant de son encombrant fondateur, le Front national va-t-il s'acheter une respectabilité ?" s'interroge le quotidien.