Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Visiblement fatigué, Hollande annonce une vente de Rafale "à l'Inde" puis "à la Grèce"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE TELEVISIONS
Article rédigé par
France Télévisions

François Hollande a donné une conférence de presse à Bruxelles lors du sommet européen, jeudi 12 février.

Journée marathon pour François Hollande. Après une nuit blanche à l'occasion du sommet de Minsk (Biélorussie) sur l'Ukraine, le président de la République s'est directement rendu au Conseil européen à Bruxelles (Belgique), jeudi 12 février. Et la fatigue a fini par gagner le chef de l'Etat au moment de sa conférence de presse. François Hollande s'est pris les pieds dans le tapis avant de corriger ses erreurs avec une pointe d'humour.

"On ne sait plus qui a acheté quoi"

"Il y a eu la confirmation de l'achat par l'Inde de Rafale (...). Pardon, j'ai dit ? Je ne veux rien forcer, le Premier ministre indien viendra au mois d'avril, plaisante-t-il, l'Egypte d'abord. J'aurais pu dire aussi le Qatar finalement, dans ma confusion due à la fatigue, mais peut-être aussi à l'espoir."

Puis le président poursuit sur les conditions de vente des Rafale à l'Egypte, sauf qu'à nouveau il se trompe de pays et parle de la Grèce. "Euh l'Egypte, décidément...", souffle François Hollande avant de poursuivre : "On va bientôt terminer cette conférence de presse, finalement je crée une certaine confusion, on ne sait plus qui a acheté quoi et qui a bénéficié d'un prêt ou d'un autre. Pour l'instant, pour l'Ukraine, c'était bon", conclut le chef de l'Etat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François Hollande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.