VIDEO. Hollande sur la Syrie : "On ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau"

Depuis la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU lundi, François Hollande refuse la présence de Bachar Al-Assad dans une solution politique en Syrie

REUTERS

François Hollande exclut Bachar Al-Assad d'une solution politique du conflit syrien. "On ne peut pas faire travailler ensemble les victimes et le bourreau. Assad est à l'origine du problème, il ne peut pas faire partie de la solution". Depuis la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU lundi 28 septembre, le chef de l'Etat français s'est adressé aux pays qui désirent, anciennement comme la Russie et récemment comme les Etats-Unis, d'incorporer le président syrien dans le processus de paix en Syrie.

"Une tragédie produite par l'alliance du terrorisme et de la dictature"

"Cette coalition est possible, même souhaitable, mais elle doit avoir une base claire". Le Président français a renvoyé à l'accord trouvé à Genève il y a 3 ans, qui impliquait des discussions entre l'opposition et le régime actuel syrien basées sur le consentement mutuel. Il a accusé le président syrien d'être responsable du chaos en Syrie, évoquant "une tragédie produite par l'alliance du terrorisme et de la dictature". Voici un extrait de son discours sur le conflit syrien

François Hollande à la tribune de l\'Assemblée générale de l\'ONU le 28 septembre
François Hollande à la tribune de l'Assemblée générale de l'ONU le 28 septembre (JOHN MOORE / GETTY IMAGES / AFP )