Vente de Rafale à l'Égypte : François Hollande s'emmêle les pinceaux

François Hollande a confirmé jeudi 12 février depuis Bruxelles la vente de 24 appareils à l'Égypte.

FRANCE 2

Fatigué après deux gros rendez-vous européens, le président s'est légèrement trompé.
Un gros contrat. L'Égypte va acheter à la France 24 avions Rafale, mais aussi une frégate multimission FREEM et des missiles courte et moyenne portée MBDA pour un montant de près de cinq milliards d'euros.

François Hollande, fatigué après deux gros rendez-vous européens, a confirmé la nouvelle jeudi 12 février à Bruxelles, en se trompant quelque peu.

"La confusion due à la fatigue"

"Il y a eu la confirmation de l'achat par l'Inde, non seulement de Rafale, 24, mais aussi d'une frégate", a-t-il déclaré en Belgique avant de se reprendre. "Pardon, j'ai dit ? L'Inde, espérons. Je ne veux rien forcer, le Premier ministre indien viendra au mois d'avril. L'Égypte, d'abord", s'est-il amusé.
Et le président français de continuer sur sa poursuite : "J'aurais pu dire le Qatar aussi. La confusion due à la fatigue, mais peut-être aussi à l'espoir".

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande donne une conférence de presse à Bruxelles (Belgique), le 12 février 2015.
François Hollande donne une conférence de presse à Bruxelles (Belgique), le 12 février 2015. (ALAIN JOCARD / AFP)