Impôts : baisse annoncée

Les ambitions de baisse d'impôts ont été revues à la baisse pour s'adapter aux prévisions de croissance.

France 3

Comme à chaque rentrée, il y a foule dans les centres fiscaux. Des contribuables ravis d'apprendre une baisse des impôts, mais qui restent tout de même très sceptiques. "On en paie toujours trop", plaisante un homme. En 2017, il y aura bien une baisse d'impôts, mais elle sera moins importante qu'attendu : autour d'un milliard d'euros alors que le chef de l'État avait évoqué un montant maximal de deux milliards d'euros.

Cibler les classes moyennes

La faute notamment à une croissance plus faible que prévu. Le geste du gouvernement sera donc plus faible qu'en 2014 lorsque les impôts avaient baissé de 1,3 milliard d'euros. Quatre millions de ménages avaient alors bénéficié d'une ristourne allant jusqu'à 350 euros. L'an prochain, la baisse devrait cibler les classes moyennes et surtout être pérennisée les années suivantes.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande le 1 septembre 2016
François Hollande le 1 septembre 2016 (CHRISTOPHE SAIDI/SIPA)