Cet article date de plus de cinq ans.

Confidences cinglantes de François Hollande : la colère des hauts magistrats

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Confidences cinglantes de François Hollande : la colère des hauts magistrats
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les deux plus hauts magistrats ont été reçus hier soir, mercredi 12 octobre, à l'Élysée. Ce matin, ils ont profité d'une audience solennelle pour redire leur colère face aux propos de François Hollande dans un livre confidences à paraître ce jeudi. 

Les confessions de François Hollande recueillies dans un pavé de 600 pages. Parmi elles, une attaque cinglante écrite contre les juges et les procureurs : "Cette institution, qui est une institution de lâcheté ...". Lâches, planqués, des propos qui ont fait bondir les deux plus hauts magistrats de France. Bertrand Louvel, premier président de la Cour de cassation et Jean-Claude Marin, procureur général auprès de cette même cour se sont invités à l'Élysée hier soir, mercredi 12 octobre, afin d'obtenir des explications.

"Une nouvelle humiliation"


Un entretien d'une vingtaine de minutes au cours duquel le chef de l'État n'a pas démenti ses déclarations. Jean-Claude Marin parle d'"une nouvelle humiliation". Outrés, les magistrats soulèvent aussi un problème institutionnel. De son côté, l'Union syndicale des magistrats se dit atterrée et appelle François Hollande à retirer ses propos qui risquent bien de faire voler en éclats entre le chef de l'État et les magistrats.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers François Hollande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.