Affaire Jacqueline Sauvage : ses filles reçues à l'Élysée

Le président de la République veut désormais se donner le temps de la réflexion pour accorder ou non une grâce à cette femme qui a tué son mari violent.

FRANCE 2

François Hollande recevait ce vendredi 29 janvier les filles et les avocates de Jacqueline Sauvage. Elles demandent la grâce présidentielle. L'entretien a duré plus d'une heure et quand elles franchissent les grilles de l'Élysée, les trois filles de Jacqueline Sauvage apparaissent soulagées. "C'est important pour nous. C'est quand même un homme d'une certaine valeur, on n'avait quand même des choses à dire. Il a été vraiment à l'écoute, cela nous a vraiment étonné toutes les trois. Il a été vraiment sincère dans ses paroles. [...] On a le sentiment d'avoir été comprises", expliquent Carole et Fabienne, filles de Jacqueline Sauvage. 

Des circonstances exceptionnelles

Dans la foulée, l'Élysée publie une photo des trois soeurs à l'écoute du président. Un échange qui selon l'avocate de Jacqueline a été positif. "Il a été particulièrement sensible à l'existence de circonstances exceptionnelles dans l'affaire de Jacqueline Sauvage. Il rendra sa décision dans les tout prochains jours", explique Me Nathalie Tomasini.

Jacqueline Sauvage, 68 ans, a été reconnue coupable pour la seconde fois en décembre dernier du meurtre de son mari pour lui avoir tiré trois balles dans le dos. Un geste pour en finir dit-elle avec 47 ans de violences conjugales et de viols sur ses enfants. Depuis son comité de soutien n'a cessé de gonfler. Près de 400 000 personnes ont demandé sa libération.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jacqueline Sauvage devant la cour d\'assises de Blois (Loir-et-Cher), le 1er décembre 2015.
Jacqueline Sauvage devant la cour d'assises de Blois (Loir-et-Cher), le 1er décembre 2015. (MAXPPP)