Cet article date de plus d'onze ans.

François Hollande promet que les classes moyennes seront épargnées par la rigueur

A trois jours du séminaire gouvernemental pour préparer le projet de budget 2013, le président François Hollande a rappelé que les classes moyennes ne seraient "pas touchées" par les engagements de redressement pris par la France.
Article rédigé par Francetv 2012
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
François Hollande tient une conférence de presse à l'ambassade de France à Rome. , le 22 juin 2012. (AFP - Lionel Bonaventure)

A trois jours du séminaire gouvernemental pour préparer le projet de budget 2013, le président François Hollande a rappelé que les classes moyennes ne seraient "pas touchées" par les engagements de redressement pris par la France.

Après avoir participé à un mini-sommet quadripartite avec les chefs des gouvernements italien, Mario Monti, et espagnol, Mariano Rajoy, ainsi qu'avec la chancelière allemande Angela Merkel, M. Hollande a rappelé sa ligne de conduite.

"J'ai pris des engagements devant les Français durant la campagne présidentielle, je leur ai dit qu'il y avait un redressement à accomplir mais qu'il se ferait dans la justice", a-t-il déclaré vendredi soir devant la presse à l'ambassade de France à Rome.

"Il y a un redressement à conduire"

Dans cette intervention, le chef de l'Etat a aussi indiqué que les mesures prises pour que le budget de 2012 ne dérape pas "s'adresseront à ceux qui ont le plus" et sûrement "à ceux qui ont reçu pendant cinq ans des avantages fiscaux qui ne leur étaient pas dus puisque ce sont les plus fortunés" (...) mais "sans qu'il y ait une volonté de punir qui que ce soit parce que nous avons besoin de tous".

"Il y a des efforts à faire, il y a un redressement à conduire", mais "les classes moyennes ne seront pas touchées par les mesures qui seront prises dans les prochains jours comme dans les prochaines semaines", a-t-il par ailleurs promis.

Calendrier du budget 2013

Dès lundi, Jean-Marc Ayrault réunira l'ensemble de son gouvernement pour préparer le projet de budget 2013 et tracer les orientations des deux années à venir. Seules certitude, les priorités iront aux ministères de la justice, de l'éducation et de l'intérieur.

Début juillet, un débat d'orientation budgétaire se tiendra au Parlement suivi en septembre d'un projet de loi de finances pluriannuel afin d'aboutir à une loi de programmation des finances publiques dans le courant de l'automne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.