Présidentielle : François Fillon drague les catholiques

Danielle Sportiello, du service politique de France Télévisions, décrypte le rapprochement du candidat LR avec Sens commun.

FRANCE 3
François Fillon a multiplié les signes en faveur d'un rapprochement avec Sens commun, mouvement catholique influent. "Il veut ramener à lui cet électorat catholique qui l'a suivi pendant la primaire puis s'est détourné après les affaires. Il a indiqué qu'il était prêt à prendre dans son gouvernement, s'il est élu, des membres de Sens commun", précise Danielle Sportiello, du service politique de France Télévisions.
Fillon "sous la pression des lobbies radicalisés"
Dans le camp du candidat de la droite et du centre, certains se détachent et appellent à voter pour Emmanuel Macron. "Ce sont des hommes de l'ombre mais des personnalités d'influence, des anciens membres des cabinets de Jacques Chirac, Jean-Pierre Raffarin et Nicolas Sarkozy. Ils refusent un candidat placé sous la pression des lobbies radicalisés", explique Danielle Sportiello.
Le JT
Les autres sujets du JT
Danielle Sportiello, du service politique de France Télévisions.
Danielle Sportiello, du service politique de France Télévisions. (FRANCE 3)