François Fillon abandonnerait la hausse du taux intermédiaire de la TVA

François Fillon a reculé ce lundi 20 février sur l'une de ses mesures phares : le candidat de la droite renoncerait à augmenter le taux intermédiaire de la TVA. Une façon d'arrondir les angles sur une mesure qui ne faisait pas l'unanimité dans son propre camp.

France 3

Adoucir le programme pour redonner une teinte plus sociale : voilà l'objectif de cette nouvelle concession. S'il est élu, François Fillon augmentera le taux normal de TVA de deux points, passant ainsi de 20 à 22%, passant ainsi de 13 milliards d'euros de recettes supplémentaires pour l'État. Le taux normal concerne la majorité des produits de consommation. Mais il existe également un taux intermédiaire, pour l'hôtellerie restauration, les transports, ou encore les travaux immobiliers.

Les Républicains encore divisés sur le sujet

François Fillon avait prévu de relever ce taux de 10% à 12%, soit 2,5 milliards d'euros de recettes supplémentaires. La mesure serait finalement supprimée. Un revirement minimisé par son équipe : "Aujourd'hui, il y a un ajustement (...) mais cet ajustement a été fait bien avant les dernières semaines", tient à préciser Serge Grouard, responsable du projet de François Fillon et député LR du Loiret. Ce lundi soir, les cadres du parti Les républicains semblent encore divisés sur cette décision, qui pourrait être officialisée ces prochains jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat de la droite à l\'élection présidentielle, François Fillon, lors d\'un meeting à Chasseneuil-du-Poitou, près de Poitiers, le 9 février 2017.
Le candidat de la droite à l'élection présidentielle, François Fillon, lors d'un meeting à Chasseneuil-du-Poitou, près de Poitiers, le 9 février 2017. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)