VIDEO. Fillon convoqué par les juges : où en est l'enquête un mois après les révélations du "Canard enchaîné"

Le candidat de la droite à la présidentielle a annoncé, mercredi, qu'il serait convoqué "le 15 mars par les juges d'instruction afin d'être mis en examen" dans le cadre de l'affaire des emplois présumés fictifs de Penelope Fillon.

FRANCE 2 / FRANCEINFO

Nouvel épisode dans un feuilleton judiciaire à rebondissements. François Fillon a annoncé, mercredi 1er mars lors d'une conférence de presse, qu'il serait convoqué "le 15 mars par les juges d'instruction afin d'être mis en examen", une convocation à laquelle il se rendra.

>> Suivez toutes les réactions après la décision de François Fillon de maintenir sa candidature

Trois juges d'instruction ont été saisis pour enquêter dans cette affaire d'emplois présumés fictifs de l'épouse, mais aussi de deux des enfants de François Fillon comme collaborateurs parlementaires, révélée par Le Canard enchaîné, à la fin janvier.

"Je n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres"

"Cette convocation s'inscrit dans la ligne d'une enquête menée depuis le début exclusivement à charge, a critiqué François Fillon lors de la conférence de presse. Je n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres." L'ancien Premier ministre a notamment dénoncé une "disparition" de la présomption d'innocence. "Par ce déchaînement disproportionné, sans précédent connu, par le choix d'un calendrier, ça n'est pas seulement moi qu'on assassine, c'est l'élection présidentielle", a-t-il affirmé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Penelope et François Fillon à Paris, lors d\'un meeting du candidat de la droite à la présidentielle, le 29 janvier 2017.
Penelope et François Fillon à Paris, lors d'un meeting du candidat de la droite à la présidentielle, le 29 janvier 2017. (MAXPPP)