Soupçons d'emplois fictifs : la ligne de défense des époux Fillon face aux juges

Publié
Soupçons d'emplois fictifs : la ligne de défense des époux Fillon face aux juges
France 3
Article rédigé par
E.Pelletier - France 3
France Télévisions

De nouveau face aux juges, François Fillon a dû se défendre, mardi 16 novembre, lors de son procès en appel pour des soupçons d'emplois fictifs attribués à son épouse.

L'affaire continue de secouer la sphère politique française. Après avoir été condamné, François Fillon a décidé de faire appel. Il est de retour, mardi 16 novembre, face aux juges. L'ancien ministre est soupçonné d'avoir attribué des emplois fictifs à son épouse lorsqu'il exerçait des fonctions politiques. Il s'est aujourd'hui, à nouveau, défendu de ces accusations. En direct du Palais de Justice de Paris, le journaliste Éric Pelletier détaille la ligne de défense de l'ancien Premier ministre, qui continue à nier en bloc les accusations portées à son égard.

François Fillon nie les faits

"À la barre, on a vu un François Fillon qui a repris un accent politique. 'Je me dois de vous dire quelques vérités qui n'ont pas été entendues en première instance', commence-t-il. Et il rappelle 'quand j'étais élu en 1980, plus de la moitié des députés employait un conjoint ou un membre de leur famille comme collaborateur parlementaire'", raconte Eric Pelletier. Pour la ligne de défense sur la réalité du travail de Pénélope Fillon, ce dernier continuerait à démentir les informations. "'Mon épouse a travaillé à mes côtés, c'est incontestable', martèle-t-il." François Fillon a tout de même fait part de ses regrets de ne pas avoir compris que la vie politique avait changé", conclut le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.