Election présidentielle : François Asselineau recueille 0,9% des voix, selon une estimation Ipsos/Sopra Steria

Ce résultat place le candidat de l'Union populaire républicaine en neuvième position, devant Nathalie Arthaud et Jacques Cheminade.

François Asselineau, candidat à l\'élection présidentielle, lors d\'un meeting à Lille (Nord), le 10 avril 2017.
François Asselineau, candidat à l'élection présidentielle, lors d'un meeting à Lille (Nord), le 10 avril 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Il se présentait comme "le candidat du Frexit". François Asselineau a mené une campagne centrée sur la sortie de la France de l'euro, de l'Union européenne et de l'Otan. Franceinfo vous résume ce qu'il faut retenir du résultat obtenu par le représentant de l'Union populaire républicaine (UPR) lors du premier tour de l'élection présidentielle, dimanche 23 avril, selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria*.

>> Réactions, résultats détaillés... Suivez en temps réel la soirée du premier tour de l'élection présidentielle dans notre direct

Son score

Pour sa première participation à l'élection présidentielle, François Asselineau ne recueille que 0,9% des suffrages exprimés, d'après notre estimation publiée à 21h45. Ce résultat le place en neuvième position sur onze.

Son objectif initial

Jeudi, sur France 2, François Asselineau s'était montré confiant : "Nous allons créer la surprise le soir du premier tour." Pas forcément une qualification pour le second tour, mais un score meilleur que prévu par les sondages (environ 1%). "Si je ne suis pas élu, j'aurai au moins atteint une notoriété qui me permettra de faire un bond considérable aux législatives", avait-il dit au Parisien, début avril.

Sa réaction

S'exprimant devant ses partisans, le candidat souverainiste dit avoir "fait ce qu'[il] a pu" et s'est félicité d'avoir "franchi le cap des 26 000 adhérents [à l'UPR] hier". "Si nous faisons 1 % aux législatives, on peut espérer avoir 600 000 euros d’argent public tous les ans, ce qui changera tout pour nous", a-t-il estimé.

Ce qu'il va faire pour le second tour 

"J'exclus de voter pour Madame Le Pen au deuxième tour", avait prévenu François Asselineau, sur franceinfo, le 12 avril. Dimanche soir, le candidat a précisé qu'il ne donnerait "aucune consigne de vote", jugeant qu'Emmanuel Macron est une "marionnette de l'oligarchie financière" et une "horreur".

* Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, Le Point, Le Monde, France 24 et les chaînes parlementaires.