Cet article date de plus de deux ans.

Soupçon d’emploi fictif : Fabien Roussel réagit et se défend

Publié
Soupçon d’emploi fictif : Fabien Roussel réagit et se défend
Soupçon d’emploi fictif : Fabien Roussel réagit et se défend Soupçon d’emploi fictif : Fabien Roussel réagit et se défend (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - D. Audouit
France Télévisions

Fabien Roussel s’est défendu, dans l’émission Dimanche en politique sur France 3, après l’ouverture d’une enquête préliminaire du parquet national financier le concernant. Une enquête sur le poste d’assistant parlementaire qu’il a occupé auprès d’un député communiste entre 2009 et 2014.

Fabien Roussel, candidat communiste à l’élection présidentielle, a répété qu’il avait bien été assistant parlementaire entre 2009 et 2014. Et surtout​, qu’il s’attendait à des attaques du fait de sa candidature à la prochaine élection présidentielle. "Je savais que je ferai l’objet d’attaques. C’est tombé. Ça fait mal parce que personnellement on est touché", a-t-il déclaré.

Fabien Roussel cible Edwy Plenel

Sur l’origine de ces accusations, Fabien Roussel s’en est pris au patron de Mediapart, Edwy Plenel. "Ce que je sais, c’est qu’il a appelé à voter Mélenchon, et que c’est le directeur du journal qui a fait cette enquête sur mon dos", a-t-il déclaré. Pour se défendre à leur tour, des journalistes de Mediapart ont publié sur Twitter des articles plutôt défavorables à la France insoumise pour prouver l’inexistence de manœuvre politique derrière cette enquête.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.