Examen esthétique de la profession de foi des dix candidats à l'élection présidentielle

C'est un exercice de communication qui fait figure de rituel : la profession de foi du candidat. Quatre pages en format A3 pliées en deux qui donnent un aperçu du postulant et de son programme. Couleurs, logos, photos. Examen esthétique de la chose.

Les professions de foi des dix candidats à l\'élection présidentielle
Les professions de foi des dix candidats à l'élection présidentielle (NG)

C'est un exercice de communication qui fait figure de rituel : la profession de foi du candidat. Quatre pages en format A3 pliées en deux qui donnent un aperçu du postulant et de son programme. Couleurs, logos, photos. Examen esthétique de la chose.

Les dix candidats à l'élection présidentielle ont jusqu'au vendredi 20 avril, minuit, pour faire campagne pour le premier tour. De meetings en interviews, rien n'est laissé au hasard. La profession de foi est l'un des outils clés des candidats.

À quelques jours du premier tour, près de 49 millions de Français recevront dans leur boîte aux lettres ces documents qui ont pour vocation de convaincre les derniers indécis.

Passage au crible des choix des candidats pour cet exercice rituel.

François Hollande

L'exercice est maîtrisé. La photo de première page montre le candidat sur un fond de ciel bleu et de campagne vallonnée (la Corrèze ?). M. Hollande a un regard franc et direct, tourné vers l'électeur, mais il ne sourit pas. Pas de nouveauté concernant le slogan ("Le changement c'est maintenant") et le logo (François Hollande 2012).

A l'intérieur, une photo de face, plus avenante, le candidat sourit. Même dominante bleue dans le texte, ponctuée de titres rouges. Mais pas de rose (la couleur du PS). Une mise en page plutôt claire, mais tout de même assez fournie.

Un titre : "Redresser la France dans la justice". Et des phrases qui sont presque toutes à la première personne du singulier. Aucune allusion au PS ou aux partis associés (PRG, MRC et MUP) si ce n'est sur la dernière page, où figurent en petit les logos.

Enfin, pas de texte manuscrit pour le candidat socialiste, contrairement à la plupart de ses concurrents. Etonnant pour un favori. Une signature, uniquement, tracée à la main.

Nicolas Sarkozy

Même maîtrise pour Nicolas Sarkozy que pour le député de la Corrèze dans la forme. La première page reprend l'affiche électorale du candidat. Buste de profil, regard tourné vers l'horizon, sur fond de ciel bleu et de mer calme.

Pas de terre ferme comme chez M. Hollande. Le but : s'afficher comme capitaine du navire, seul capable de diriger ? Une affiche qui avait suscité de nombreuses parodies sur internet.

La photo est ensuite reprise à l'intérieur et sur la dernière page, un visuel qui peut paraître répétitif. Le texte reprenant le programme du candidat est présenté de manière plutôt claire et aérée. Le bleu en toile de fond. Une photo apparaît en liseré sur le haut de la page, représentant le peuple, avec un slogan : "La France forte, c'est vous".

La première personne du singulier n'est utilisée qu'à la fin, laissant la place dans le texte à la première personne du pluriel, "nous". La formule "La France forte" et le mot France font figure de leitmotiv, dans les titres comme dans les paragraphes.

Enfin, sur la dernière page, le président sortant s'adresse aux Français dans un message manuscrit, pour qu'ils l'aident à "construire la France forte". Pas d'allusion à l'UMP, pas de logo.

Marine Le Pen

Tout est sous contrôle chez la candidate du Front national. Du bleu, encore du bleu. La photo de Marine Le Pen apparaît en pleine page. Bras croisés et buste en avant, la députée européenne sourit aux électeurs et s'impose. Un peu trop peut-être. Un slogan : "Oui, la France".

A l'intérieur, un texte assez fourni mais clair. Des phrases sont mises en exergue sur les côtés. En haut de la double page, Mme Le Pen est à son pupitre face à la campagne française, paisible avec ses champs et ses villages.

La première personne du singulier est ici largement utilisée, comme pour M. Hollande. Les allusions fustigeant l'UMP et le PS sont nombreuses.

Enfin, un texte manuscrit à l'encre bleue clôt la profession de foi de la candidate avec ce message : "Aux urnes citoyens ! Avec moi, dites oui à la France".

Jean-Luc Mélenchon

Place au rouge pour la profession de foi de Jean-Luc Mélenchon. Sur la première page, le candidat du Front de gauche apparaît à gauche, comme il se doit, sur toute la hauteur, et regarde au loin.

L'expression est dure, l'air sérieux. A sa droite, son slogan : "Prenez le pouvoir" soulignant qu'avec lui, c'est le peuple qui agit.

Enfin, le logo du Front de gauche apparaît clairement en haut à droite.

A l'intérieur, une mise en page très didactique. Un slogan : "Pour la 6e République". Trois colonnes : Liberté, Egalité, Fraternité. Chacune composée de 12 points affichés en rouge et vert.

Sur une quatrième colonne, à gauche, l'adresse de M. Mélenchon aux électeurs, toujours à la première personne du pluriel. Une formule pour conclure : "Vienne le temps des cerises et des jours heureux !". Seule la signature est manuscrite.

Une publicité pour le petit livre rouge avec le programme du Front de gauche apparaît également.

Enfin, sur la dernière page, une photo du rassemblement de la Bastille le 18 mars 2012, qui a réuni, selon les organisateurs, plus de personnes que les meetings de chacun des deux favoris à la Concorde et à Vincennes, dimanche 15 avril. D'où le slogan : "Nous, on peut !".

Une allusion à tous les partis et groupements politiques soutenant M. Mélenchon parmi lesquels le Parti communiste français et la formation menée par Clémentine Autain, la "Fédération pour une alternative sociale et écologique".

François Bayrou

Dominante orange pour François Bayrou comme seule référence au MoDem, alliée au bleu ciel. Une grande photo apparaît sur la gauche de la première page. François Bayrou regarde l'horizon, et sourit à pleines dents. Il est d'ailleurs le seul à avoir choisi de les montrer.

Il s'adresse dès la première page aux Français, signant à la main et ajoutant un slogan manuscrit : "Un pays uni, rien ne lui résiste".

A l'intérieur, un texte assez fourni, sur fond bleu ciel, avec des paragraphes où domine la première personne du singulier. En liseré sur le haut de la page, des photos montrent M. Bayrou en campagne.

Au dos de la profession de foi, le Béarnais, le regard toujours tourné vers l'horizon. La couleur orange surligne sa volonté d'organiser un référendum de moralisation de la vie publique. Enfin, figure un calendrier de ses premières mesures.

Eva Joly

En couverture, Eva Joly a opté pour une photo de son visage, en pleine page. Lunettes vertes, esquisse de sourire et air malicieux en prime. Une manière de casser son image autoritaire ? Enfin un slogan en haut, domine : "L'écologie, le vrai changement".

A l'intérieur, une double page claire et aérée, organisée en cinq colonnes, par thème. Le vert domine, poncuté de violet. Les phrases sont toutes écrites à l'infinitif.

Sur la dernière page, les photos des leaders du parti EELV (Europe écologie-Les Verts) s'affichent en haut : Dominique Voynet, Noël Mamère, Daniel Cohn-Bendit, Cécile Duflot, Antoine Waechter et José Bové.

Sa lettre adressée aux Français apparaît en-dessous, et le "je" s'impose : "Je suis une femme d'expérience et de parole : ce que je dis, je le fais." Près de la signature manuscrite, une photo où Mme Joly tient ses lunettes (rouges cette fois) à la main, en souriant.

La candidate écologiste est l'une des seules à avoir ajouté une courte biographie présentée à la troisième personne, rappelant notamment son rôle dans l'affaire Elf.

Nicolas Dupont-Aignan

Une regard faisant face aux électeurs apparaît sur la première page de la profession de foi du candidat souverainiste. Comme Mme Le Pen et MM. Sarkozy et Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan utilise le mot "France" dans son slogan de campagne. Ici, "La France libre", référence au gaullisme de la Résistance.

Une présentation très claire, agrémentée de photos (usine, routes, école, police). Le slogan : "Pour une vie meilleure...Libérons la France".

Sur la dernière page, M. Dupont-Aignan s'adresse aux Français et propose une biographie exhaustive à la troisième personne, citant notamment sa femme et ses enfants, ou même son grand-père.

Nathalie Arthaud

Un papier plus grossier dans la qualité pour la candidate de Lutte Ouvrière qui apparaît en buste en haut de la page, au-dessus de son adresse aux Français avec le classique "Travailleuses, travailleurs".

A l'intérieur, un texte touffu et aride. Quelques passages sont surlignés en jaune, mais l'aspect général reste peu engageant.

Philippe Poutou

C'est la photo d'un homme souriant et bienveillant qui apparaît sur la première page de la profession de foi du candidat du NPA (Nouveau parti anticapitaliste). Le rouge omniprésent rappelle son appartenance à l'extrême gauche.

Deux slogans cohabitent : "Nos vies valent plus que leurs profits" [slogan de 2007] et "Aux capitalistes de payer leurs crises !".

La mise en page est assez claire sur les deuxième et troisième pages. Celle de gauche est agrémentée d'une photo avec Olivier Besancenot. Dessous, un texte affirmant qu'"il y a urgence à dégager Sarkozy et toute sa bande". Des formules orales sont d'ailleurs souvent utilisées. Et à droite, un panorama des "mesures d'urgence" à prendre.

La profession de foi se termine avec un appel au vote Philippe Poutou, accompagné d'une photo du candidat... décoiffé !

Jacques Cheminade

Le candidat ne regarde pas l'électeur. Sur la photo utilisée en première page, Jacques Cheminade semble être en train de marcher, le regard au loin. Son slogan :"Un monde sans la City ni Wall Street" semble procéder d'une volonté de se placer à gauche.

Le programme est présenté de manière claire, avec un texte fourni. Le jaune et le orange dominent. Les titres sont à l'infinitif.

La dernière page montre M. Cheminade en pleine conversation avec une citoyenne. Sur l'image, une citation de Jean Jaurès, mais pas de texte manuscrit, ni même une signature.

Retrouvez les professions de foi des candidats, en ligne, ici !