Cet article date de plus d'onze ans.

Europe Ecologie (EE) a affiché dimanche ses "exigeances" vis-à-vis de ses partenaires socialistes

Le parti écologiste a annoncé son intention d'organiser "dès la première année du mandat" de ses futurs élus en régions des états généraux sur l'écologie et l'emploi.PS et EE font cavalier seul pour le premier tour des élections régionales le14 mars mais devraient se retrouver au second tour sur des listes communes pour affronter la droite.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Le parti écologiste a annoncé son intention d'organiser "dès la première année du mandat" de ses futurs élus en régions des états généraux sur l'écologie et l'emploi.

PS et EE font cavalier seul pour le premier tour des élections régionales le14 mars mais devraient se retrouver au second tour sur des listes communes pour affronter la droite.

Toutefois les écologistes ont "des exigences" pour bâtir des plate-formes communes avec leurs partenaires dans la perspective de ce second tour, a expliqué à l'AFP Jean-Marc Brûlé, directeur de la campagne nationale d'EE, pour justifier ces "états généraux régionaux".

"On a conscience que nos amis socialistes n'ont pas vraiment de programme si ce n'est le renouvellement des présidents de région, le bilan sur l'emploi et l'écologie n'est pas bon. Sur ces sujets on a des exigences par rapport au econd tour", a dit M. Brûlé.

La décision d'organiser des états généraux dans les régions d'ici mars 2011 a été prise lors d'une réunion dimanche à Paris de la quasi totalité des 22 chefs de file d'EE pour les régionales.

Tous se sont mis d'accord sur "la nécessité de présenter dans chaque région aux électeurs/trices un projet de transformation écologique et social, c'est-à-dire une véritable alternative aux politiques actuellement mises en oeuvre tant au niveau national qu'au niveau régional", ont-ils indiqué dans un communiqué.

Ces états généraux impliqueront "l'ensemble des citoyen/nes, et des acteurs institutionnels, associatifs, économiques et sociaux", conclut le texte.

Le PS dirige actuellement 20 des 22 régions métropolitaines, grâce à des majorités constituées avec des partenaires dont les Verts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.