Présidentielle 2022 : agression de militants de l'association SOS Racisme au meeting d'Éric Zemmour

Publié Mis à jour
Présidentielle 2022 : agression de militants de l'association SOS Racisme au meeting d'Éric Zemmour
France 2
Article rédigé par
J.Debraux, R.Miri, L.Berbey, LL.Dao, J.Ababsa, J.Duboz, L.Barbier, JM-Perroux - France 2
France Télévisions

Dimanche 5 décembre, des scènes de violence ont eu lieu lors du meeting d'Eric Zemmour à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Une enquête a été ouverte par le parquet de Bobigny après l'action menée par des militants de SOS Racisme, violemment agressés par des participants.

Lors de son premier meeting politique, dimanche 5 décembre à Villepinte (Seine-Saint-Denis), Éric Zemmour, candidat à l'élection présidentielle, vient de commencer son discours quand la scène dégénère. Des membres de SOS Racisme, présents dans l'assemblée font apparaître un slogan "non au racisme" et sont rapidement pris à partie. "Je suis là pour une action pacifique, je veux dénoncer la violence d'un discours raciste", témoigne une membre de l'association, ensanglantée.

Le service d'ordre remercie les militants

Selon SOS Racisme, douze de ses militants ont été blessés. L'association a décidé de porter plainte et accuse des groupuscules d'extrême-droite présents dans la salle. Une fois le calme revenu, le service d'ordre d'Éric Zemmour remercie des militants : "Sans vous, ça aurait été compliqué, vous avez fait le job." Lundi 6 décembre, les proches d'Éric Zemmour regrettent les débordements mais ils critiquent aussi les actions de SOS Racisme. Le parquet de Bobigny (Seine-Saint-Denis) annonce l'ouverture d'une enquête pour faits de violence à l'intérieur de la salle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.