Justice : Éric Dupond-Moretti sera-t-il bientôt jugé pour prise illégale d'intérêts ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Le ministre de la Justice sera-t-il bientôt jugé pour prise illégale d'intérêts ? La Cour de cassation doit se prononcer sur la question, vendredi 28 juillet. Éric Dupond-Moretti pourrait devoir comparaître devant la Cour de justice de la République.
Justice : Éric Dupond-Moretti sera-t-il bientôt jugé pour prise illégale d'intérêts ? Le ministre de la Justice sera-t-il bientôt jugé pour prise illégale d'intérêts ? La Cour de cassation doit se prononcer sur la question, vendredi 28 juillet. Éric Dupond-Moretti pourrait devoir comparaître devant la Cour de justice de la République. (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.Hébert
France Télévisions
France 2
Le ministre de la Justice sera-t-il bientôt jugé pour prise illégale d'intérêts ? La Cour de cassation doit se prononcer sur la question, vendredi 28 juillet. Éric Dupond-Moretti pourrait devoir comparaître devant la Cour de justice de la République.

À chacune de ses apparitions officielles, Éric Dupond-Moretti affiche un air serein, souriant. Il pourrait pourtant devenir le premier membre d'un gouvernement en exercice à faire l'objet d'un procès devant la Cour de justice de la République, pour prise illégale d'intérêts. Selon l'institution, l'ancien ténor du barreau aurait profité de sa position pour régler d'anciens comptes avec des magistrats.

Deux enquêtes dans le viseur

Dans le viseur des juges, il y a deux enquêtes ordonnées par le ministre. L'une vise trois magistrats du Parquet national financier, ceux-là mêmes qui, il y a sept ans, avaient épluché ses factures téléphoniques dans une affaire de corruption. Selon son avocat, Me Christophe Ingrain, son administration ne l'aurait pas prévenu. L'autre enquête visait un juge d'instruction en poste à Monaco. Le garde des Sceaux avait porté plainte contre lui, dénonçant les méthodes employées à l'égard d'un de ses clients. Le ministre a été mis en examen pour ces deux enquêtes. Renvoyé devant la justice, Éric Dupond-Moretti s'était pourvu en cassation. La Cour de cassation doit se prononcer sur la tenue ou non d'un procès, vendredi 28 juillet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.