Mondiaux de natation : Léon Marchand plébiscité à la piscine Castex de Toulouse, où il a appris à nager

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Léon Marchand a décroché une troisième médaille d'or en moins d'une semaine, jeudi 27 juillet, lors des Mondiaux de natation au Japon. Une victoire dans l'épreuve du 200 m quatre nages qui a suscité l'euphorie des nageurs de la piscine Castex de Toulouse (Haute-Garonne), où il a appris à nager.
Mondiaux de natation : Léon Marchand plébiscité à la piscine Castex de Toulouse, où il a appris à nager Léon Marchand a décroché une troisième médaille d'or en moins d'une semaine, jeudi 27 juillet, lors des Mondiaux de natation au Japon. Une victoire dans l'épreuve du 200 m quatre nages qui a suscité l'euphorie des nageurs de la piscine Castex de Toulouse (Haute-Garonne), où il a appris à nager. (France 2)
Article rédigé par France 2 - J.Saccal, J.Meurin, L.Perrin, A.Amsili, N.Jauson
France Télévisions
France 2
Léon Marchand a décroché une troisième médaille d'or en moins d'une semaine, jeudi 27 juillet, lors des Mondiaux de natation au Japon. Une victoire dans l'épreuve du 200 m quatre nages qui a suscité l'euphorie des nageurs de la piscine Castex de Toulouse (Haute-Garonne), où il a appris à nager.

À seulement 21 ans, Léon Marchand est déjà le Français le plus titré des Championnats du monde de natation. Jeudi 27 juillet, il a décroché une troisième médaille d'or en moins d'une semaine, aux Championnats du monde 2023 qui ont lieu au Japon. C'est dans le bassin de la piscine Castex de Toulouse (Haute-Garonne) que le prodige français a appris à nager. Les plus chanceux l'ont même déjà croisé. "C'est quelqu'un qui est simple, vachement abordable", témoigne un d'entre eux.

Les Jeux olympiques dans moins d'un an

Jeudi, la finale du 200 m quatre nages qu'il a remportée a été suivie par les nageurs de la piscine Castex de Toulouse. Au Japon, sa famille a explosé de joie à la fin de l'épreuve. À la piscine Castex, c'était l'euphorie. Le jeune homme est un phénomène, tout le monde le dit. Un phénomène porté par ses supporters là où il a grandi, à moins d'un an des Jeux olympiques de Paris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.