Cet article date de plus de dix ans.

Emploi: Quelles propositions ?

Un chômage en hausse à 10 mois de la présidentielle: l’occasion pour les opposants au gouvernement de présenter leurs plans de bataille. Pour la majorité, en attendant des jours meilleurs, il faut donner de nouvelles garanties:
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Avec les récentes hausses du chômage, l'emploi est revenu au coeur des débats. (PHILIPPE HUGUEN/AFP)

Un chômage en hausse à 10 mois de la présidentielle: l'occasion pour les opposants au gouvernement de présenter leurs plans de bataille. Pour la majorité, en attendant des jours meilleurs, il faut donner de nouvelles garanties:

PS: Priorité aux jeunes

C'est l'une des catégories les plus touchées par le chômage. L'emploi des jeunes fait partie des priorités de la gauche. Ségolène Royal veut même en faire « une cause nationale ». Si c'est le parti socialiste qui l'emporte, il promet de mettre en place dès la première année une allocation d'étude pour les jeunes sous conditions de ressources. Objectif : Pouvoir étudier et travailler dans de bonnes conditions tout en étant protégé comme le reste de la population.

En 1997, le gouvernement de Lionel Jopin lançait les "emplois jeunes". En 2012 le parti socialiste reprend l'idée des emplois aidés, avec la création de 300 000 « emplois d'avenir » dans les domaines de l'innovation environnementale et sociale.

Pour lutter contre les discriminations, le PS souhaite généraliser le CV anonyme. L'idée n'est pas nouvelle. La loi sur l'égalité des chances de 2006 le rendait obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés, mais le décret n'a jamais été signé. Le PS veut aller au bout.

Autre mesure, pour dissuader les licenciements boursiers, des pénalités financières seront imposées aux entreprises qui en même temps versent des dividendes à leurs actionnaires.

Enfin pour protéger les salariés, le candidat qui remportera la primaire et qui portera la candidature socialiste compte instaurer une sécurité sociale professionnelle, matérialisée par un compte temps-formation. Il permettra à chacun de reprendre des études, de réaliser un projet personnel ou de s'occuper de sa famille et choisir les modalités de son départ en retraite.

UMP: Aider les catégories les plus touchées

Le programme, comme le candidat, qui portera les valeurs de l'UMP n'est pas encore officiellement connu, mais les premières orientations filtrent. Le parti majoritaire pensait bénéficier des bons chiffres du début 2011 pour présenter un bilan positif, mais les hausses du chômage en mai et juin ont bouleversé leurs plans.

Pour aider les jeunes à trouver un premier emploi, l'UMP pourrait s'appuyer sur les dispositifs existants comme le contrat de transition professionnelle (CTP). Offrant un accompagnement renforcé pendant un an tout en touchant l'intégralité du salaire, il pourrait être généralisé. Pour y parvenir, un système de bonus-malus serait mis en place pour les entreprises qui excèdent ou n'atteignent pas leur quotas d'apprentis.

Pour créer de l'emploi, l'UMP souhaite alléger son coût. Dans le viseur : les 35 heures que la majorité souhaite définitivement supprimer.

Voir le reportage diffusé le 5/07/2011 au 20H de France 2:

Voir la video

Parti de Gauche: Endiguer les licenciements et aider les chômeurs

Avec Jean-Luc Mélenchon à sa tête, le parti de gauche souhaite dans un premier temps lutter contre les licenciements, en contrôlant plus sévèrement les entreprises qui suppriment des emplois ou encore la création de Commissions Régionales et Départementales chargées d'examiner les alternatives aux licenciements et aux délocalisations.

Autre mesure d'urgence proposée : sauver les dispositifs d'indemnisation du chômage et en revalorisant de 300 euros les allocations. Ou encore la mise en place d'une sécurité sociale professionnelle.

Europe Écologie les Verts: Créer de l'emploi grâce à la conversion écologique

Pour Eva Joly, c'est en adaptant les productions industrielles à un développement plus durable que l'on parviendra à créer des emplois. La candidate à la présidentielle prend l'exemple de l'Allemagne : 270000 déjà créés et 500.000 en 2020. « Le développement de la filière industrielle des énergies renouvelables soutiendra l'activité économique de PME innovantes, plus créatrices d'emploi et plus citoyennes que les multinationales».

Modem : Objectif plein emploi en 10 ans

Dans son « livre orange », le modem vise haut, avec le plein emploi atteint d'ici la fin de la prochaine décennie. Pour y arriver, François Bayrou propose d'augmenter les cotisations d'assurance chômage pour les grands groupes qui licencient de manière excessive ou qui abusent des contrats à temps partiels.

Autre piste : Réussir un plan de maintien dans l'emploi pour les salariés de plus de 50 ans en valorisant l'expérience des salariés seniors, adapter les postes de travail, mettre en place dès l'âge de 40 ans la réflexion individuelle sur la seconde partie de carrière.

Pour aider à la création d'entreprises, le Modem propose d'exonérer de charges sociales les deux premiers emplois créés dans chaque entreprise

Debout la république : Sans l'euro tout est possible

Avec la fin de la monnaie européenne, selon Nicolas Dupont-Aignan, il est possible de créer un million d'emplois en cinq ans. La formule ? Une politique monétaire au service de la croissance ainsi qu'une politique industrielle et agricole. C'est également le retour du protectionnisme commercial et l'instauration d'une fiscalité au service de l'emploi et «libérant les initiatives».

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.