Cet article date de plus de trois ans.

Vitesse limitée à 80 km/h sur les routes secondaires : l'exécutif va-t-il y renoncer ?

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Vitesse limitée à 80 km/h sur les routes secondaires : l'exécutif va-t-il y renoncer ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement va-t-il reculer sur la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires ? L'exécutif serait divisé sur cette mesure. 

Le Conseil des ministres s'est tenu ce mercredi 7 mars au matin. Emmanuel Macron et Édouard Philippe ne sont pas d'accord sur la réduction de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. "Emmanuel Macron n'était guère enthousiasmé par cette mesure lorsqu'Édouard Philippe le lui a proposé et aujourd'hui, avec la baisse dans les sondages, le président est tenté par la maxime : 'Qu'on arrête d'emmerder les Français'", explique Valérie Astruc, en direct de l'Élysée.

28 départements ont signé une pétition pour dénoncer la mesure

C'est en substance le message qu'a fait passer en haut lieu Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires. "Officiellement, à Matignon on ne bouge pas. Les limitations à 80 km/h sur les routes secondaires se feront au 1er juillet prochain. Mais pour calmer la grogne,  on n'exclut pas des modifications après bilan dans les mois qui suivront la mise en place de cette mesure. Pour l'heure, la fronde gronde : 28 départements ont signé une pétition pour dénoncer cette mesure. Une vingtaine de députés macronistes annoncent un groupe de travail sur la ruralité, donc sur la limitation de vitesse.  Beaucoup de choses peuvent se passer d'ici le 1er juillet prochain", conclut la journaliste. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.