VIDEOS. Marine Le Pen visée par des jets d'œufs lors d'un déplacement en Bretagne

Ces projectiles ne l'ont pas atteint, selon la journaliste de franceinfo sur place.

Marine Le Pen, le 17 avril 2017 à Paris.
Marine Le Pen, le 17 avril 2017 à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)

Fin de campagne mouvementée pour Marine Le Pen. Jeudi 4 mai, la candidate du Front national a été visée par des jets d'œufs alors qu'elle visitait l'entreprise de transport Guisnel à Dol-de-Bretagne (Ile-et-Vilaine). Ces projectiles ne l'ont pas atteint, selon la journaliste de franceinfo sur place.

Protégée par son service d'ordre, Marine Le Pen a immédiatement pénétré dans les locaux de l'entreprise de transports Guisnel. Une cinquantaine de personnes étaient présentes à son arrivée : des militants anti-FN, des curieux, des lycéens. Beaucoup ont crié "Dehors les fachos" et "Vous n'avez rien à faire ici".

Emmanuel Macron visé par un œuf en mars

Le 1er mars, c'était son rival Emmanuel Macron qui avait été la cible d'un jet d'œuf au visage lors de sa visite au Salon de l'agriculture, alors qu'il se trouvait non loin d'un stand d'ovins. "Cela fait partie du folklore", avait-t-il déclaré à la presse, qui l'attendait à l'écart quand le jet d'œuf s'est produit. Il s'était félicité de l'"accueil chaleureux reçu par ailleurs". L'ancien ministre de l'Economie avait déjà été la cible de jets d'œufs en juin 2016 lors d'une visite dans un bureau de poste où il avait été accueilli par des militants CGT anti-loi Travail.