Vidéo Présidentielle : Emmanuel Macron est "un politicard à l'ancienne qui fait n'importe quoi avec les comptes publics", affirme Sébastien Chenu

Publié
Article rédigé par
Radio France

"Bercy est en train de nous planquer 5 à 6 milliards de dépenses cachées dans le budget de la France", assure Sébastien Chenu. 

"Le président de la République est un politicard à l'ancienne, qui fait n'importe quoi avec les comptes publics", a déclaré Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement national, vendredi 17 septembre  sur franceinfo. "Il nous baratine totalement", ajouter le député du Nord.

Interrogé sur les chèques énergie de 100 euros pour les foyers modestes et la prime de 100 euros versée aux sages-femmes, Sébastien Chenu se "réjouit" de ces aides récemment annoncées par le gouvernement. Mais il y voit surtout "un président de la République en campagne". Il estime qu'Emmanuel Macron "qu'on nous avait présenté comme un économiste hors pair, fait n'importe quoi avec les comptes publics".

"Il n'y a plus aucune vision à long terme", poursuit le député RN. Il assure que "Bercy est en train de nous planquer 5 à 6 milliards de dépenses cachées dans le budget de la France", car certaines des dépenses annoncées par l'exécutif "ne sont pas aujourd'hui intégrées au budget". Il estime donc "qu'il y a un moment où tout ça va retomber, les Français devront le payer au centuple. Je ne crois pas que Macron puisse être généreux ou alors être généreux avec l'argent des autres, c'est facile". Sébastien Chenu juge ces dépenses "probablement inconsidérées".

Si les chèques énergie sont devenus nécessaires, c'est parce que "la hausse du gaz est ininterrompue mois après mois", "l'électricité a augmenté de 50% en 10 ans" et parce que "l'essence qui est revenue au niveau qui avait déclenché les manifestations des gilets jaunes", énumère Sébastien Chenu. D'après l'élu du Nord, le président de la République "n'a pas géré les augmentations pendant toutes ces années".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.