VIDEO. Pour Benjamin Griveaux, porte-parole d'En Marche !, le scrutin traduit "la recomposition de l'offre politique"

Pour le porte-parole d'En Marche !, Benjamin Griveaux, le résultat du premier tour de l'élection présidentielle illustre "la recomposition de l'offre politique".

FRANCEINFO

Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle avec 23,86% des voix, suivi par Marine Le Pen, 21,43%. "C'était l'objectif que nous nous étions fixés d'arriver en tête de ce premier tour", a réagi lundi 24 avril sur franceinfo Benjamin Griveaux, porte-parole d'En Marche !. "La campagne reprend dès ce matin, avec deux semaines qui doivent être menées tambour battant."

Les scores des deux candidats qualifiés pour le second tour sont bas par rapport aux élections de 2012. Pour Benjamin Griveaux, cela s'explique par le fait que "la géographie politique de cette élection est très différente de celle que l'on a pu connaître lors des dernières présidentielles, avec non plus deux grands partis du gouvernement qui s'affrontent", mais avec "quatre blocs assez différenciés. "Ce sont des blocs de cette transition de la recomposition de l'offre politique. Le signal envoyé à été suffisamment clair", a-t-il ajouté.

Certains électeurs ont voté pour Emmanuel Macron non pas par conviction mais plutôt pour exprimer leur rejet des autres politiques. "Nous avons encore 15 jours pour défendre l'offre politique qu'on a mis sur la table. Elle a été beaucoup caricaturée. Le temps est aussi venu d'arriver à porter la dimension de liberté, mais aussi de protection qui est portée dans ce projet, afin qu'il y ait un vote d'adhésion qui se fasse le soir du second tour."

Benjamin Griveaux, porte-parole d\'En Marche !, le 24 avril 2017.
Benjamin Griveaux, porte-parole d'En Marche !, le 24 avril 2017. (FRANCEINFO)