VIDEO. Mobilisation dans l'hôpital public : Emmanuel Macron dit avoir "entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant

Un plan "conséquent" et des "décisions fortes" seront annoncés mercredi prochain par le Premier ministre, qui en détaillera "le montant, l'ampleur, les modalités techniques et le calendrier", a précisé le président de la République.

FRANCEINFO

Il dit avoir "entendu la colère et l'indignation" du personnel soignant face à des conditions de travail "parfois impossibles". Emmanuel Macron s'est exprimé, lors d'un déplacement jeudi 14 novembre à Epernay, dans la Marne, sur le manque de moyens et d'effectifs au sein de l'hôpital public, au moment où plusieurs milliers de personnels hospitaliers manifestaient à Paris.

"Cette situation, elle n'a pas commencé il y a un mois, six mois ou un an. Soyons lucides et honnêtes avec nous-mêmes : nous en héritons et elle est le résultat d'années et d'années de mise sous tension qui ont fait peser sur l'hôpital l'essentiel de l'effort de maîtrise de dépenses de santé", a ajouté le chef de l'Etat.

Après avoir souligné que "le plan qui a été mis en œuvre ne va pas assez vite", Emmanuel Macron a annoncé des "décisions fortes" pour les hôpitaux. Elles seront présentées mercredi 20 novembre par le Premier ministre, Edouard Philippe. "Nous devons investir et assumer d'investir plus fortement que nous avions envisagé de le faire", a souligné le chef de l'Etat, en indiquant que le plan serait "conséquent", et qu'Edouard Philippe en donnerait "le montant, l'ampleur, les modalités techniques et le calendrier".

Emmanuel Macron lors de son déplacement dans la Marne le 14 novembre 2019.
Emmanuel Macron lors de son déplacement dans la Marne le 14 novembre 2019. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)