VIDÉO. "L'Otan en mort cérébrale, selon Emmanuel Macron : "Des réflexions que beaucoup avaient amorcées", appuie Florence Parly

La ministre des Armées, Florence Parly, commente lundi sur France Inter les propos d'Emmanuel Macron cette semaine dans "The Economist".

France Inter

"Cette question sur l'Alliance atlantique n'est pas nouvelle. Le président de la République nous fait partager des réflexions que, je crois, beaucoup avaient amorcées eux-mêmes", estime, lundi 11 novembre sur France Inter, la ministre des Armées, Florence Parly, appuyant les propos d'Emmanuel Macron cette semaine dans The Economist. Le chef de l'Etat français avait estimé que l'Otan était en état de "mort cérébrale".

"La crise que le président de la République décrit est déjà bien visible depuis deux ans", souligne encore la ministre. "Cette crise politique et stratégique est réelle", notamment depuis les déclarations du président Trump, menaçant ses alliés de désengagement.

Il y a des incertitudes sur les Etats-Unis, qui sont les premiers garants de l'Alliance, c'est le premier actionnaire.

Florence Parly

à France Inter

"L'objectif, c'était de remettre à l'ordre du jour ces questions, à la veille d'un sommet programmé à Londres au début du mois de décembre [ndlr : les 3 et 4 décembre] pour célébrer les 70 ans de l'Alliance", précise encore la ministre. "Les réunions préparatoires, auxquelles j'ai participé, montraient que la machine "otanienne" était penchée sur des questions de second ordre."

Florence Parly, sur France Inter, le 11 novembre 2019.
Florence Parly, sur France Inter, le 11 novembre 2019. (France Inter)