Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "Je n'ai jamais pris un retraité pour un portefeuille", lance Emmanuel Macron au sujet de la hausse de la CSG

"J'ai beaucoup de considération pour nos aînés", a précisé le chef de l'Etat, alors que le mécontentement monte chez les retraités.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Macron et Jean-Pierre Pernault à Bert'huis (Orne), le 12 avril 2018. (MAXPPP)

Emmanuel Macron tente de renouer une relation de confiance avec les retraités. Environ huit millions de personnes, soit 60% des retraités, ont vu leur pension amoindrie depuis janvier en raison d'une hausse de la CSG. "Je leur dis 'merci' et je leur dis surtout une chose : 'Je n'ai jamais pris un retraité pour un portefeuille', a assuré le chef de l'Etat, dans un entretien à TF1, jeudi 12 avril. J'ai beaucoup de considération pour nos aînés."

Le président a aussi justifié sa réforme de la fiscalité et des retraites. "Si on ne fait pas cette réforme, dans cinq ans, dans dix ans, on ne pourra plus financer ce système de retraites et on ne remettra pas le pays en marche", a-t-il estimé.

Emmanuel Macron a aussi redit son objectif de voir 100% des foyers fiscaux exonérés de la taxe d'habitation à la fin de son quinquennat. "La taxe d'habitation, c'est l'impôt le plus injuste qui soit", a-t-il jugé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.