VIDEO. Allocution d'Emmanuel Macron : "On devrait lui donner un Molière, on est dans Tartuffe", dénonce Bruno Retailleau

Le sénateur de la Vendée et président du groupe LR au Sénat réagit mardi sur France Inter à l'allocution du chef de l'Etat dimanche.

France Inter

"On devrait donner un Molière à Emmanuel Macron. D'abord parce que c'est un bon acteur. Je trouve que plus qu'il incarne, il interprète. On devrait lui donner un Molière parce qu'on est dans Tartuffe", réagit mardi 16 juin sur France Inter Bruno Retailleau, sénateur de la Vendée et président du groupe LR au Sénat, au surlendemain de l'allocution du chef de l'État.

"On est dans Tartuffe sur le communautarisme, poursuit Bruno Retailleau. Qui avait parlé un jour de mâle blanc ? C'était d'ailleurs en compagnie de Jean-Louis Borloo, qui était stupéfait. Qui avait parlé de crimes contre l'humanité pour qualifier notre histoire et la colonisation ? Et sur les délocalisations, et sur la souveraineté, peut-on faire confiance à quelqu'un qui a vendu aux Américains la branche énergie d'Alstom ?"

Peut-on faire confiance à quelqu'un qui voulait vendre les Chantiers de l'Atlantique aux Italiens ? Donc, encore une fois, ce sont des mots...

Bruno Retailleau.

à France Inter

Il souligne qu'Emmanuel Macron "adore l'exercice oratoire". "Mais je sais qu'avec lui, il y a une différence entre les mots et puis les actes", ajoute Bruno Retailleau, qui évoque l'épidémie de Covid. "Quand il dit, par exemple, que l'hôpital a pu traiter tous les malades : c'est un mensonge. Chacun sait que pendant les premières semaines de l'épidémie, on a refusé l'accès à l'hôpital de personnes âgées parce qu'il n'y avait plus de places", lance le sénateur LR.

Bruno Retailleau, sur France Inter, le 16 juin 2020.
Bruno Retailleau, sur France Inter, le 16 juin 2020. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)