Taxe d'habitation : nouveau couac pour le gouvernement ?

En duplex depuis le palais présidentiel, à Paris, la journaliste Catherine Demangeat revient sur le communiqué publié mardi 8 janvier par l'Élysée

Les plus aisés continueront-ils à payer la taxe d'habitation ? Face à la cacophonie gouvernementale, l'Élysée a dû publier un communiqué, mardi 8 janvier. En duplex depuis le palais présidentiel, la journaliste Catherine Demangeat fait état de "quelques lignes pour dire que la suppression de la taxe d'habitation pour les plus aisés sera bien au programme du grand débat". "Si les Français nous disent qu'ils n'en veulent pas, nous sommes prêts à étudier le sujet", peut-on également lire. "Le communiqué rappelle par ailleurs que la promesse de campagne du chef de l'État était de supprimer la taxe d'habitation pour 80% des ménages. Alors, l'Élysée espère ainsi mettre un terme à 48 heures de flottement, depuis les déclarations, dimanche 6 janvier, de Bruno Le Maire", explique la journaliste.

Les 20% de ménages ciblés correspondent à l'électorat de la majorité

"Un communiqué également censé dissiper l'embarras de la majorité. On l'a constaté aujourd'hui : un député LREM nous a confié son inquiétude face à ce nouveau couac. Les 20% des ménages dits les plus riches, qui pourraient finalement ne pas avoir la suppression de la taxe d'habitation, sont souvent des classes moyennes qui font partie de l'électorat de la majorité", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
La taxe d\'habitation est distribuée dans les boites aux lettres en ce moment.
La taxe d'habitation est distribuée dans les boites aux lettres en ce moment. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)