Rassemblements du 1er mai : les manifestants divisés sur le second tour

Ce 1er mai, dans les rangs des défilés, les manifestants étaient un peu perdus face à l'enjeu du second tour. La plupart veulent faire barrage au Front national sans donner un chèque en blanc à Emmanuel Macron.

Cette vidéo n'est plus disponible

Ce 1er mai, les syndicats ont défilé dans plusieurs villes de France. Unis contre le Front national, ils sont cependant divisés sur ce qu'il faut faire eu second tour de l'élection présidentielle. "On nous demande d'aller voter Macron comme barrage républicain. Et puis ensuite ce sera la politique de Macron qui ne va pas du tout être un barrage au Front national", analyse un enseignant membre du Parti communiste, manifestant à Paris, qui votera blanc.

Macron soulève aussi des inquiétudes

Les mêmes interrogations et les mêmes incertitudes étaient présentes durant la manifestation à Marseille (Bouches-du-Rhône). "Il y a de grosses inquiétudes aussi. Parce que, du temps où Emmanuel Macron était ministre de l'Économie, il n'a pas fait que des amis dans le mouvement syndical. Il a défendu des positions que nous avons combattues", explique un manifestant marseillais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le défilé du 1er-Mai à Rennes en 2017.
Dans le défilé du 1er-Mai à Rennes en 2017. (DAMIEN MEYER / AFP)