Cet article date de plus de trois ans.

Macron – Erdogan : le désaccord sur les droits de l’Homme persiste

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Macron – Erdogan : le désaccord sur les droits de l’Homme persiste
Article rédigé par
France Télévisions

Le président turc Recep Erdogan a rendu visite à Emmanuel Macron aujourd’hui. Une rencontre sensible qui n’a pas réglé tous leurs points de divergence.

Le président turc Erdogan à l’Elysée. Un partenaire difficile mais incontournable. Incontournable pour endiguer le flux de migrants en Europe, incontournable pour lutter contre le terrorisme. Seulement, depuis 18 mois, les droits de l’Homme sont sérieusement malmenés en Turquie. Journalistes et intellectuels d’opposition se retrouvent incarcérés. Une question évoquée sans détours par le président Macron : "Exprimer une opinion, si elle n’est pas une invitation au crime, alors c’est une opinion. Elle doit être libre. C’est ça l’état de droit".

Erdogan contre les jardiniers du terrorisme

Une conception que ne partage pas Recep Erdogan, qui parle de "jardiniers du terrorisme". Depuis le coup d’état avorté il y a 18 mois, toute la société turque est visée par de gigantesques purges. 200 000 personnes ont été licenciées ou emprisonnées. Mais Emmanuel Macron ne peut pas se passer de la Turquie selon la chercheuse Dorothée Schmid : "La Turquie a un rôle à jouer au Moyen-Orient et la France est en train d’y réfléchir".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emmanuel Macron

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.